Un entraîneur interdit de petit banc et condamné à suivre un match de son équipe depuis une tribune, c'est assez fréquent. Un coach carrément interdit de stade, c'est tout à fait exceptionnel. Jacky Mathijssen vient d'être frappé d'une interdiction pour deux matches, et un troisième avec sursis. Il doit aussi s'acquitter d'une amende de 950 euros.

C'est la conséquence de remarques racistes faites à deux arbitres en juillet dernier, après les matches de préparation du Beerschot contre le Maccabi Tel-Aviv et Saint-Trond.

Le parquet de l'Union Belge avait réclamé une suspension de sept matches, le comité sportif de l'Union Belge s'est appuyé sur les règlements de l'UEFA et de la FIFA pour décréter une interdiction de stade.

Si Mathijssen n'obéit pas, s'il entre quand même dans le stade lors d'un des deux prochains matches de son équipe (contre Westerlo et au Lierse), il devra payer 11.600 euros par infraction !

Pierre Danvoye, Sport/Foot Magazine

Un entraîneur interdit de petit banc et condamné à suivre un match de son équipe depuis une tribune, c'est assez fréquent. Un coach carrément interdit de stade, c'est tout à fait exceptionnel. Jacky Mathijssen vient d'être frappé d'une interdiction pour deux matches, et un troisième avec sursis. Il doit aussi s'acquitter d'une amende de 950 euros. C'est la conséquence de remarques racistes faites à deux arbitres en juillet dernier, après les matches de préparation du Beerschot contre le Maccabi Tel-Aviv et Saint-Trond. Le parquet de l'Union Belge avait réclamé une suspension de sept matches, le comité sportif de l'Union Belge s'est appuyé sur les règlements de l'UEFA et de la FIFA pour décréter une interdiction de stade. Si Mathijssen n'obéit pas, s'il entre quand même dans le stade lors d'un des deux prochains matches de son équipe (contre Westerlo et au Lierse), il devra payer 11.600 euros par infraction ! Pierre Danvoye, Sport/Foot Magazine