Allemagne - Italie : la Mannschaft et la Squadra Azzura s'affrontent à Dortmund mercredi dans un match qui n'aura d'amical que le nom. L'heure de la revanche a sonné pour les Allemands qui, il y a bientôt 5 ans, s'étaient fait éliminer en demi-finale de leur Coupe du Monde par les Italiens sur ce même terrain du Westfalenstadion.

Mais depuis, la situation a bien changé. La jeune génération allemande des Müller, Khedira et Özil est en plein boum après avoir atteint la finale de l'Euro 2008 et la troisième place à la Coupe du Monde de juin dernier.

L'Italie, par contre, est en pleine phase de changement après l'affront sud-africain et leur élimination dès le premier tour. Exit donc les vieillissants Cannavaro, Gattuso, Pirlo ou Zambrotta et place à la jeune garde composée des Matri, Rossi, Ranocchia et Giovinco.

France-Brésil : deux grandes nations qui totalisent à elles deux, neuf finales de Coupe du Monde dont 6 victoires. Mais les rencontres franco-brésiliennes ont souvent laissé un goût amer dans la bouche des Auriverdes.

1986, quart de finale de Coupe du Monde : Zico la star de la Seleçao manque la conversion d'un penalty. Le match se joue finalement aux tirs aux buts et Luis Fernandez envoie la France en demi-finale.

Coupe du Monde 98 : les deux équipes s'affrontent en finale. Ronaldo fait un malaise peu avant le match et Zidane devient un héros grâce à ses deux buts de la tête. Emmanuel Petit ponctue le tout. Et un, et deux, et trois-zéro...

2006, la revanche brésilienne n'a pas lieu. Zidane remet le couvert et sort une prestation cinq étoiles. Il offre un caviar à Henry qui élimine les Brésiliens au nez et à la barbe de Roberto Carlos, trop occupé à ajuster ses chaussettes.

Mais il n'y aura pas de Zidane mercredi. Les Bleus de Laurent Blanc sont toujours en reconstruction et devront confirmer, face au Brésil, leur victoire de novembre face à l'Angleterre.

Argentine-Portugal : l'occasion de voir s'affronter les deux meilleurs joueurs du Monde : Lionel Messi et Cristiano Ronaldo. Les deux attaquants se livrent actuellement un duel à distance pour le titre de Pichichi -meilleur buteur du championnat espagnol- et devront cette fois emmener leur équipe nationale respective.

Les deux sélections sont en forme. Elles ont toutes deux récemment battu les champions du Monde espagnols et l'Argentine a même pris la mesure du Brésil en novembre au Qatar.

Un match attractif donc qui aura lieu à Genève où les organisateurs ont bien compris le profit qu'ils pourraient en tirer. En effet, le prix des places oscillera entre 45 et 286 euros !

Jules Monnier (stg)

Allemagne - Italie : la Mannschaft et la Squadra Azzura s'affrontent à Dortmund mercredi dans un match qui n'aura d'amical que le nom. L'heure de la revanche a sonné pour les Allemands qui, il y a bientôt 5 ans, s'étaient fait éliminer en demi-finale de leur Coupe du Monde par les Italiens sur ce même terrain du Westfalenstadion. Mais depuis, la situation a bien changé. La jeune génération allemande des Müller, Khedira et Özil est en plein boum après avoir atteint la finale de l'Euro 2008 et la troisième place à la Coupe du Monde de juin dernier. L'Italie, par contre, est en pleine phase de changement après l'affront sud-africain et leur élimination dès le premier tour. Exit donc les vieillissants Cannavaro, Gattuso, Pirlo ou Zambrotta et place à la jeune garde composée des Matri, Rossi, Ranocchia et Giovinco. France-Brésil : deux grandes nations qui totalisent à elles deux, neuf finales de Coupe du Monde dont 6 victoires. Mais les rencontres franco-brésiliennes ont souvent laissé un goût amer dans la bouche des Auriverdes. 1986, quart de finale de Coupe du Monde : Zico la star de la Seleçao manque la conversion d'un penalty. Le match se joue finalement aux tirs aux buts et Luis Fernandez envoie la France en demi-finale. Coupe du Monde 98 : les deux équipes s'affrontent en finale. Ronaldo fait un malaise peu avant le match et Zidane devient un héros grâce à ses deux buts de la tête. Emmanuel Petit ponctue le tout. Et un, et deux, et trois-zéro... 2006, la revanche brésilienne n'a pas lieu. Zidane remet le couvert et sort une prestation cinq étoiles. Il offre un caviar à Henry qui élimine les Brésiliens au nez et à la barbe de Roberto Carlos, trop occupé à ajuster ses chaussettes. Mais il n'y aura pas de Zidane mercredi. Les Bleus de Laurent Blanc sont toujours en reconstruction et devront confirmer, face au Brésil, leur victoire de novembre face à l'Angleterre. Argentine-Portugal : l'occasion de voir s'affronter les deux meilleurs joueurs du Monde : Lionel Messi et Cristiano Ronaldo. Les deux attaquants se livrent actuellement un duel à distance pour le titre de Pichichi -meilleur buteur du championnat espagnol- et devront cette fois emmener leur équipe nationale respective. Les deux sélections sont en forme. Elles ont toutes deux récemment battu les champions du Monde espagnols et l'Argentine a même pris la mesure du Brésil en novembre au Qatar. Un match attractif donc qui aura lieu à Genève où les organisateurs ont bien compris le profit qu'ils pourraient en tirer. En effet, le prix des places oscillera entre 45 et 286 euros ! Jules Monnier (stg)