Caroline Wozniacki a disputé ses trois matches dans le groupe rouge, pour un bilan de deux défaites et une victoire, et ne peut plus espérer atteindre le dernier carré. Son élimination paraît assez logique, au vu la terne copie rendue jeudi face à la Tchèque, lauréate de Wimbledon cette année. Défaite 6-4, 6-2, Wozniacki a souffert sur sa première balle (seulement 54% de points gagnés) et a semblé totalement hors sujet.

"J'ai fait de mon mieux, mais mon corps ne répondait pas", a déclaré la Danoise de 21 ans. "C'est dommage que mon corps se sente si fatigué. Ce n'est pas que Petra n'aurait pas gagné de toute façon", a-t-elle poursuivi. "Elle a joué très bien et elle mérite d'avoir remporté ses deux matches."

La Tchèque confirme en effet avec cette qualification expresse qu'elle appartient au gotha mondial, dans le sillage d'une année réussie ponctuée de cinq titres, dont le dernier à Linz mi-octobre.

Si Caroline Wozniacki termine l'année pour la deuxième fois de suite à la première place mondiale, elle court toujours après un premier titre majeur.

Azarenka sur sa lancée

Vera Zvonareva peut de son côté nourrir des regrets. La N.6 mondiale a totalement craqué face à Radwanska s'inclinant 1-6, 6-2, 7-5. La Russe a commis le nombre effarant de 55 fautes directes - pratiquement le double de son adversaire - et a surtout gâché trois balles de match.

Son sort est désormais suspendu à la confrontation entre la Polonaise Agnieszka Radwanska et Kvitova : si la première ne gagnait ne serait-ce qu'un set, la Russe dirait adieu au tournoi. Si la Polonaise perdait en deux sets secs, Zvonareva serait en revanche qualifiée.

Dans le groupe blanc, le premier billet pour les demies est revenu à la Bélarusse Victoria Azarenka, vainqueur de la Chinoise Li Na 6-2, 6-2. La N.4 mondiale s'était imposée la veille sur le même score face à l'Australienne Samantha Stosur, qui disputera à Li, ce vendredi, l'autre ticket pour le dernier carré.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Caroline Wozniacki a disputé ses trois matches dans le groupe rouge, pour un bilan de deux défaites et une victoire, et ne peut plus espérer atteindre le dernier carré. Son élimination paraît assez logique, au vu la terne copie rendue jeudi face à la Tchèque, lauréate de Wimbledon cette année. Défaite 6-4, 6-2, Wozniacki a souffert sur sa première balle (seulement 54% de points gagnés) et a semblé totalement hors sujet. "J'ai fait de mon mieux, mais mon corps ne répondait pas", a déclaré la Danoise de 21 ans. "C'est dommage que mon corps se sente si fatigué. Ce n'est pas que Petra n'aurait pas gagné de toute façon", a-t-elle poursuivi. "Elle a joué très bien et elle mérite d'avoir remporté ses deux matches." La Tchèque confirme en effet avec cette qualification expresse qu'elle appartient au gotha mondial, dans le sillage d'une année réussie ponctuée de cinq titres, dont le dernier à Linz mi-octobre. Si Caroline Wozniacki termine l'année pour la deuxième fois de suite à la première place mondiale, elle court toujours après un premier titre majeur. Azarenka sur sa lancée Vera Zvonareva peut de son côté nourrir des regrets. La N.6 mondiale a totalement craqué face à Radwanska s'inclinant 1-6, 6-2, 7-5. La Russe a commis le nombre effarant de 55 fautes directes - pratiquement le double de son adversaire - et a surtout gâché trois balles de match. Son sort est désormais suspendu à la confrontation entre la Polonaise Agnieszka Radwanska et Kvitova : si la première ne gagnait ne serait-ce qu'un set, la Russe dirait adieu au tournoi. Si la Polonaise perdait en deux sets secs, Zvonareva serait en revanche qualifiée. Dans le groupe blanc, le premier billet pour les demies est revenu à la Bélarusse Victoria Azarenka, vainqueur de la Chinoise Li Na 6-2, 6-2. La N.4 mondiale s'était imposée la veille sur le même score face à l'Australienne Samantha Stosur, qui disputera à Li, ce vendredi, l'autre ticket pour le dernier carré. Sportfootmagazine.be, avec Belga