Le tirage au sort effectué ce mardi a versé Roger Federer et Rafael Nadal dans le groupe B du tournoi des Masters de Londres. Le Français Jo-Wilfried Tsonga et l'Américain Mardy Fish complètent le groupe de l'Espagnol et du Suisse.

Le groupe A mettra aux prises Novak Djokovic et Andy Murray. Le Tchèque Tomas Berdych et l'Espagnol David Ferrer joueront avec le Serbe et le Britannique.

Federer et Nadal s'étaient rencontrés l'an passé en finale, à l'avantage du Suisse, qui avait emporté son cinquième titre au Masters, égalant le record de Pete Sampras.

Au sortir d'une année sans titre majeur, Federer s'est replacé parmi les favoris en gagnant deux tournois d'affilée, chez lui à Bâle et surtout à Paris-Bercy, où il ne s'était encore jamais imposé. Avec le Suisse, Djokovic et Murray sont les grands favoris de l'épreuve, disputée pour la troisième fois d'affilée à Londres.

Un doute persiste sur l'état de forme du Serbe, qui a paru usé après une saison époustouflante et a renoncé avant son quart de finale à Paris-Bercy en invoquant une douleur à l'épaule. Mais s'il est remis, le N.1 mondial tiendra sans aucun doute à terminer l'année en beauté.

Nadal, lui, n'a plus joué depuis plus d'un mois et a rarement été au mieux de sa forme en fin de saison, à l'exception de l'an passé. Les conditions de jeu, sur dur et en salle, sont celles qu'il apprécie le moins.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Le tirage au sort effectué ce mardi a versé Roger Federer et Rafael Nadal dans le groupe B du tournoi des Masters de Londres. Le Français Jo-Wilfried Tsonga et l'Américain Mardy Fish complètent le groupe de l'Espagnol et du Suisse. Le groupe A mettra aux prises Novak Djokovic et Andy Murray. Le Tchèque Tomas Berdych et l'Espagnol David Ferrer joueront avec le Serbe et le Britannique. Federer et Nadal s'étaient rencontrés l'an passé en finale, à l'avantage du Suisse, qui avait emporté son cinquième titre au Masters, égalant le record de Pete Sampras. Au sortir d'une année sans titre majeur, Federer s'est replacé parmi les favoris en gagnant deux tournois d'affilée, chez lui à Bâle et surtout à Paris-Bercy, où il ne s'était encore jamais imposé. Avec le Suisse, Djokovic et Murray sont les grands favoris de l'épreuve, disputée pour la troisième fois d'affilée à Londres. Un doute persiste sur l'état de forme du Serbe, qui a paru usé après une saison époustouflante et a renoncé avant son quart de finale à Paris-Bercy en invoquant une douleur à l'épaule. Mais s'il est remis, le N.1 mondial tiendra sans aucun doute à terminer l'année en beauté. Nadal, lui, n'a plus joué depuis plus d'un mois et a rarement été au mieux de sa forme en fin de saison, à l'exception de l'an passé. Les conditions de jeu, sur dur et en salle, sont celles qu'il apprécie le moins. Sportfootmagazine.be, avec Belga