Être élu joueur du mois ne donne pas tous les droits. Qu'est-ce qui se passe sous la tignasse de Marouane Fellaini ? Ce qu'il a fait à Ryan Shawcross, le joueur de Stoke, est inexcusable. Qu'il ne vienne surtout pas se justifier en disant que le gars l'avait poussé ou tiré.

Avec Fellaini, on n'est plus dans la configuration des scandales provoqués par Zinédine Zidane avec son coup de boule sur Marco Materazzi, ou celui de Gilles De Bilde avec son coup de poing à Krist Porte. Dans ces deux cas, c'étaient des réactions exceptionnelles, qui ne correspondaient pas aux profils des joueurs.

Fellaini, lui, est un multirécidiviste. Il ne se laisse pas faire, il met le pied, les coudes, tout le corps par moments : c'est ce qui fait sa force et explique son parcours de fou. Mais maintenant, ça se retourne contre lui. Il est victime de son jeu, de ses qualités.

Plusieurs fois, depuis qu'il est à Everton, il s'en est bien sorti après avoir joué trop dur. Mais son coup de tête sur Shawcross est la goutte d'eau. Il doit faire un gros travail mental sur lui-même, apprendre à se contrôler, comprendre que si ses adversaires font des fautes, il y a un arbitre pour en discuter. C'est complètement idiot de se faire vengeance soi-même.

Et dire qu'il traverse la meilleure période de sa carrière, que tous les grands clubs semblent vouloir l'acheter au plus vite. Il aura quand même son transfert. Mais il va garder longtemps une sale étiquette.

Propos recueillis par Pierre Danvoye

Être élu joueur du mois ne donne pas tous les droits. Qu'est-ce qui se passe sous la tignasse de Marouane Fellaini ? Ce qu'il a fait à Ryan Shawcross, le joueur de Stoke, est inexcusable. Qu'il ne vienne surtout pas se justifier en disant que le gars l'avait poussé ou tiré.Avec Fellaini, on n'est plus dans la configuration des scandales provoqués par Zinédine Zidane avec son coup de boule sur Marco Materazzi, ou celui de Gilles De Bilde avec son coup de poing à Krist Porte. Dans ces deux cas, c'étaient des réactions exceptionnelles, qui ne correspondaient pas aux profils des joueurs.Fellaini, lui, est un multirécidiviste. Il ne se laisse pas faire, il met le pied, les coudes, tout le corps par moments : c'est ce qui fait sa force et explique son parcours de fou. Mais maintenant, ça se retourne contre lui. Il est victime de son jeu, de ses qualités.Plusieurs fois, depuis qu'il est à Everton, il s'en est bien sorti après avoir joué trop dur. Mais son coup de tête sur Shawcross est la goutte d'eau. Il doit faire un gros travail mental sur lui-même, apprendre à se contrôler, comprendre que si ses adversaires font des fautes, il y a un arbitre pour en discuter. C'est complètement idiot de se faire vengeance soi-même.Et dire qu'il traverse la meilleure période de sa carrière, que tous les grands clubs semblent vouloir l'acheter au plus vite. Il aura quand même son transfert. Mais il va garder longtemps une sale étiquette.Propos recueillis par Pierre Danvoye