La N.3 mondiale, désormais coachée par le légendaire Jimmy Connors, semblait pourtant bien partie face à la 17e mondiale, mais a calé à partir de la moitié du deuxième set, où son jeu s'est alors déréglé (plus de 60 fautes directes). L'Américaine a néanmoins montré des signes de nervosité au moment de conclure, commettant deux doubles fautes sur ses deux premières balles de match avant de concrétiser sur sa troisième. "J'ai très bien commencé le match, mais après un set et demi, je n'ai pas su maintenir mon niveau de jeu", a déclaré Sharapova. "Cela m'a frustrée, j'ai arrêté d'être patiente dans les échanges et j'ai alors commis beaucoup trop de fautes", a-t-elle souligné. (Belga)

La N.3 mondiale, désormais coachée par le légendaire Jimmy Connors, semblait pourtant bien partie face à la 17e mondiale, mais a calé à partir de la moitié du deuxième set, où son jeu s'est alors déréglé (plus de 60 fautes directes). L'Américaine a néanmoins montré des signes de nervosité au moment de conclure, commettant deux doubles fautes sur ses deux premières balles de match avant de concrétiser sur sa troisième. "J'ai très bien commencé le match, mais après un set et demi, je n'ai pas su maintenir mon niveau de jeu", a déclaré Sharapova. "Cela m'a frustrée, j'ai arrêté d'être patiente dans les échanges et j'ai alors commis beaucoup trop de fautes", a-t-elle souligné. (Belga)