Surprise, hier, lors d'un match amical disputé par Anderlecht (sans ses internationaux) à Diegem (3-3): Marcin Wasilewski était titulaire, a joué une mi-temps entière et portait même le brassard de capitaine.

Depuis sa double fracture tibia-péroné, le 30 août 2009, il avait déjà foulé le terrain lors du dernier match de championnat 2009-2010, en toute fin de match, sans forcer puisque le titre était déjà en poche et la victoire acquise. Il avait tiré un coup franc. Mais depuis, des rumeurs alarmistes avaient circulé. A l'entraînement, cela se passait plutôt bien ces dernières semaines. On s'attendait à ce qu'il joue une dizaine de minutes hier soir, mais pas 45. Enfin le bout du tunnel pour le Polonais?

Daniel Devos

Surprise, hier, lors d'un match amical disputé par Anderlecht (sans ses internationaux) à Diegem (3-3): Marcin Wasilewski était titulaire, a joué une mi-temps entière et portait même le brassard de capitaine. Depuis sa double fracture tibia-péroné, le 30 août 2009, il avait déjà foulé le terrain lors du dernier match de championnat 2009-2010, en toute fin de match, sans forcer puisque le titre était déjà en poche et la victoire acquise. Il avait tiré un coup franc. Mais depuis, des rumeurs alarmistes avaient circulé. A l'entraînement, cela se passait plutôt bien ces dernières semaines. On s'attendait à ce qu'il joue une dizaine de minutes hier soir, mais pas 45. Enfin le bout du tunnel pour le Polonais?Daniel Devos