"Je n'ai honnêtement pas grand chose à dire à propos de cette rencontre", a-t-il prévenu vendredi à l'issue de l'entraînement des Diables Rouges lors d'une conférence de presse à l'hôtel des joueurs à Mogi das Cruzes. "Et je n'ai pas non plus envie de lancer un véritable débat. Je donnerai peut-être mon avis plus tard. Lorsque la mondial sera terminé. Pour l'instant je préfère me concentrer exclusivement sur mon équipe..." "Maintenant tout le monde a vu ce qu'il y avait à voir, et pensé ce qu'il fallait en penser. C'était peut-être du déjà vu (allusion à son goal annulé à 0-0 par l'arbitre jamaïcain Peter Prendergast en 1/8-ème de finale du mondial-2002 contre le même Brésil). Le président de l'Union Belge François De Keersmaecker a lui préféré se réfugier dans la formule habituelle toute en nuances. "Cela va tellement vite. L'arbitre n'a que quelques dizièmes de secondes pour prendre sa décision, dans des conditions difficiles qui plus est. Des erreurs sont par conséquent inévitables, et il faut les accepter. Cela fait partie du football.." Le secrétaire-général Steven Martens supposait lui que Yuishi Nichimura ne sifflerait plus beaucoup de matches au mondial, et qu'il avait très mal dormi... (Belga)

"Je n'ai honnêtement pas grand chose à dire à propos de cette rencontre", a-t-il prévenu vendredi à l'issue de l'entraînement des Diables Rouges lors d'une conférence de presse à l'hôtel des joueurs à Mogi das Cruzes. "Et je n'ai pas non plus envie de lancer un véritable débat. Je donnerai peut-être mon avis plus tard. Lorsque la mondial sera terminé. Pour l'instant je préfère me concentrer exclusivement sur mon équipe..." "Maintenant tout le monde a vu ce qu'il y avait à voir, et pensé ce qu'il fallait en penser. C'était peut-être du déjà vu (allusion à son goal annulé à 0-0 par l'arbitre jamaïcain Peter Prendergast en 1/8-ème de finale du mondial-2002 contre le même Brésil). Le président de l'Union Belge François De Keersmaecker a lui préféré se réfugier dans la formule habituelle toute en nuances. "Cela va tellement vite. L'arbitre n'a que quelques dizièmes de secondes pour prendre sa décision, dans des conditions difficiles qui plus est. Des erreurs sont par conséquent inévitables, et il faut les accepter. Cela fait partie du football.." Le secrétaire-général Steven Martens supposait lui que Yuishi Nichimura ne sifflerait plus beaucoup de matches au mondial, et qu'il avait très mal dormi... (Belga)