Lors de son déplacement à Westerlo, Zulte Waregem a réalisé deux primeurs : les joueurs présents au coup de sifflet final avaient en moyenne 22,64 ans. C'est la plus basse moyenne d'âge de Waregem en championnat depuis qu'il a rejoint la D1. Suite à l'absence de D'Haene (33 ans) et de Colpaert (27 ans) ainsi qu'au remplacement de Messoudi (30 ans) par Bongonda (18 ans), il n'est resté que deux aînés sur le terrain : Bossut (29 ans) et Skulason (31 ans).
...

Lors de son déplacement à Westerlo, Zulte Waregem a réalisé deux primeurs : les joueurs présents au coup de sifflet final avaient en moyenne 22,64 ans. C'est la plus basse moyenne d'âge de Waregem en championnat depuis qu'il a rejoint la D1. Suite à l'absence de D'Haene (33 ans) et de Colpaert (27 ans) ainsi qu'au remplacement de Messoudi (30 ans) par Bongonda (18 ans), il n'est resté que deux aînés sur le terrain : Bossut (29 ans) et Skulason (31 ans). Seconde primeur : le club, qui alignait le pourcentage le plus élevé de Belges ces dernières années, n'en a titularisé que trois : Bossut, Verboom et Messoudi. C'est partiellement dû à l'absence de D'Haene et de Colpaert, remplacés par Mendy (FRA) et Ferreira (POR), mais ce n'est pas une exception car lors des six premiers matches de championnat, Francky Dury a aligné quatre Belges en moyenne. Cela fait une grande différence par rapport à la saison précédente : championnat régulier et PO1 confondus, Dury a fait appel à 7,5 compatriotes en moyenne. Il y en a eu minimum six (à cinq reprises) et maximum neuf, trois fois, à commencer par le match du 30 octobre 2013 contre Gand : seuls Conte et Habibou étaient étrangers. En 2012-2013, l'année au terme de laquelle Zulte Waregem a loupé de peu le titre, les Belges donnaient le la, avec une moyenne de 7,05. Ce temps est révolu. Le départ de De fauw, Godeau, Kums, Hazard, Naessens et Malanda a été surtout compensé par des étrangers comme Plet (NED), Cissako (FRA) et Aneke (ENG), sans oublier le retour de Trajkovski (MKD). Quatre des cinq derniers transferts - Labor (FRA), Troisi (AUS), Jörgensen (DEN), Vertoom (CAM) - sont étrangers. L'Essevee a certes enrôlé des Belges - JonathanBenteke (19 ans), Kylian Hazard (19 ans), Bostyn (20 ans), Ekangamene (20 ans), Isçi (18 ans, qui joue pour la Turquie) puis Messoudi et Rosenthal (17 ans), ce qui porte le contingent belge à 13 sur 27, un rien moins que la moitié du noyau. Parmi ces nouveaux, seuls Ekangamene et Messoudi ont pu prétendre à une place de titulaires jusqu'à présent, outre Bossut, D'Haene, Colpaert, Verboom et Bongonda. Les autres n'ont pas le calibre de Thorgan Hazard, de Malanda ou de Verboom, qui avaient intégré rapidement l'équipe. Francky Dury nuance : " En tant que club formateur, nous comptons lancer Benteke, Bostyn, Hazard, Isçi et Rosenthal à plus long terme. Si les autres nouveaux, qui apportent un plus immédiat, sont étrangers, c'est parce que depuis l'éclosion de Hazard et Cie, il nous est plus difficile d'attirer de jeunes Belges talentueux qui appartiennent à des clubs belges, surtout quand ils y sont sous contrat ou qu'ils jouent en U19 ou U21 nationaux. Même quand nous voulons les louer, l'option d'achat est impayable. Compte tenu de nos limites budgétaires, nous optons donc pour des jeunes joueurs ou des plus chevronnés, en fin de contrat, capables de nous mener en PO1. Nous n'avons pas trouvé d'opportunités en Belgique. " PAR JONAS CRÉTEUR Francky Dury " Même quand nous voulons louer de jeunes Belges, l'option d'achat est impayable. "