Au cours des dernières années, Zulte Waregem a investi 24 millions dans la rénovation du Stade Arc-en-Ciel. Dès lors, il a dû modérer sa politique de transferts. La saison dernière, il a loué huit joueurs, dont Peter Olayinka (Gand), Sander Coopman (Club Bruges) et Idrissa Doumbia (Anderlecht). Maintenant que la nouvelle tribune VIP est terminée et que le stade est provisoirement terminé, Zulte Waregem veut investir dans l'équipe. L'époque où il formait des joueurs pour d'autres clubs qui les revendaient ensuite à bon prix est révolue.

Cela se voit aux treize nouveaux joueurs arrivés depuis le mercato d'hiver 2018 : à l'exception des " vieux " - Thomas Buffel (37, contrat jusqu'en 2019) et Johan Bjordal (32, contrat jusqu'en 2020) - tous ont signé un contrat de trois ans au moins. Parmi eux, six joueurs de moins de 25 ans. Avec le transfert définitif de Théo Bongonda, arrivé du Celta Vigo et qui a signé pour quatre ans, le club a déjà investi quatre millions dans des nouveaux joueurs. Et un attaquant doit encore débarquer au cours des prochaines semaines.

Le noyau A est non seulement renforcé par des transferts mais Zulte Waregem mise aussi sur l'éclosion de ses propres jeunes, ce qui n'a pas été le cas au cours des dernières années. Voici peu, les espoirs Ferhat Cakir, Ayman Kassimi, Ewoud Pletinckx et Jannes Van Hecke se sont vus proposer un contrat pro. Van Hecke et Mathieu De Smet s'entraîneront avec l'équipe première au cours des prochaines semaines. La saison dernière, déjà, Anass Zaroury, Nezar Srifi et Mo Bouchouari (issu du centre de formation classique qui a entre-temps fusionné avec la Soccer School) s'étaient vu offrir un contrat pro.

De ces joueurs, seul Zaroury devrait rester au Gaverbeek car l'option de Srifi n'a pas été levée et Bouchouari est parti à Anderlecht, où il pense avoir plus de perspectives d'avenir. Zulte Waregem a conclu un " accord correct " avec les Mauves. Le manager général Eddy Cordier aurait voulu conserver Koni De Winter (16) mais celui-ci va sans doute partir à l'étranger.

Au cours des dernières années, Zulte Waregem a investi 24 millions dans la rénovation du Stade Arc-en-Ciel. Dès lors, il a dû modérer sa politique de transferts. La saison dernière, il a loué huit joueurs, dont Peter Olayinka (Gand), Sander Coopman (Club Bruges) et Idrissa Doumbia (Anderlecht). Maintenant que la nouvelle tribune VIP est terminée et que le stade est provisoirement terminé, Zulte Waregem veut investir dans l'équipe. L'époque où il formait des joueurs pour d'autres clubs qui les revendaient ensuite à bon prix est révolue. Cela se voit aux treize nouveaux joueurs arrivés depuis le mercato d'hiver 2018 : à l'exception des " vieux " - Thomas Buffel (37, contrat jusqu'en 2019) et Johan Bjordal (32, contrat jusqu'en 2020) - tous ont signé un contrat de trois ans au moins. Parmi eux, six joueurs de moins de 25 ans. Avec le transfert définitif de Théo Bongonda, arrivé du Celta Vigo et qui a signé pour quatre ans, le club a déjà investi quatre millions dans des nouveaux joueurs. Et un attaquant doit encore débarquer au cours des prochaines semaines. Le noyau A est non seulement renforcé par des transferts mais Zulte Waregem mise aussi sur l'éclosion de ses propres jeunes, ce qui n'a pas été le cas au cours des dernières années. Voici peu, les espoirs Ferhat Cakir, Ayman Kassimi, Ewoud Pletinckx et Jannes Van Hecke se sont vus proposer un contrat pro. Van Hecke et Mathieu De Smet s'entraîneront avec l'équipe première au cours des prochaines semaines. La saison dernière, déjà, Anass Zaroury, Nezar Srifi et Mo Bouchouari (issu du centre de formation classique qui a entre-temps fusionné avec la Soccer School) s'étaient vu offrir un contrat pro. De ces joueurs, seul Zaroury devrait rester au Gaverbeek car l'option de Srifi n'a pas été levée et Bouchouari est parti à Anderlecht, où il pense avoir plus de perspectives d'avenir. Zulte Waregem a conclu un " accord correct " avec les Mauves. Le manager général Eddy Cordier aurait voulu conserver Koni De Winter (16) mais celui-ci va sans doute partir à l'étranger.