" C'est un " grand " du football belge qui s'est effacé pour de bon le 4 mai dernier, à 74 ans : Jacky Stockman. Je l'ai évidemment connu à Anderlecht où, venu de Renaix, il évolua de 1957 à 1966. Jacky était le successeur de l'inoubliable Jef Mermans. Dans une occupation de terrain en 4-2-4, mon grand ami Jacky joua le plus souvent en pointe, à côté de Paul Van Himst, ou sur la droite quand Johan Devrindt débarqua au Parc Astrid. Cet attaquant puissant, rapide, qui ne lâchait rien, sacré meilleur buteur en 1962 avec 29 goals, a gagné cinq titres avec Anderlech...

" C'est un " grand " du football belge qui s'est effacé pour de bon le 4 mai dernier, à 74 ans : Jacky Stockman. Je l'ai évidemment connu à Anderlecht où, venu de Renaix, il évolua de 1957 à 1966. Jacky était le successeur de l'inoubliable Jef Mermans. Dans une occupation de terrain en 4-2-4, mon grand ami Jacky joua le plus souvent en pointe, à côté de Paul Van Himst, ou sur la droite quand Johan Devrindt débarqua au Parc Astrid. Cet attaquant puissant, rapide, qui ne lâchait rien, sacré meilleur buteur en 1962 avec 29 goals, a gagné cinq titres avec Anderlecht (1959, 1962, 1964, 1965, 1966). Sa légende est encore plus vaste que cela. Le 24 avril 1963, il marqua trois buts en match amical contre le Brésil à Bruxelles (5-1) après être passé... l'après-midi (!) devant le Comité sportif qui lui infligea trois matches de suspension suite à une exclusion en championnat. Il prit sa revanche, quelques heures plus tard, contre le champion du monde : incroyable, non ? Quel Diable Rouge actuel accepterait d'être dérangé de la sorte avant un match international ? Deux ans plus tard, à Rio, toute la presse brésilienne était aux pieds de Stockman, un des seuls, probablement, à avoir transpercé trois fois les filets des Cariocas. Résultat du retour avec la participation de Pelé, forfait pour blessure au Heysel : 5-0. Jacky est devenu Zorro pour l'éternité entre ces deux matches, le 7 octobre 1964 exactement. Bologne menait 2-0 en 16es de finale de la CE 1 (après le 1-0 de l'aller chez nous). Stockman est arrivé sans se presser à la 88e minute : 2-1, égalité et test match au Camp Nou, car les buts marqués en déplacement n'étaient pas encore prépondérants à l'époque : 0-0 après prolongations, qualification mauve au jet de la pièce, après qu'elle fut d'abord retombée sur la tranche. A cette époque, Henri Salvador trônait en tête de tous les hit-parades avec " Zorro ", le grand Zorro, le beau Zorro et la " zwanze " a fait le reste. En 1966, Jacky est embarqué dans un échange avec un excellent milieu de terrain du FC Liégeois, Julien Onclin. Jacky ne resta qu'une saison à Rocourt mais il porta quand même le maillot " sangetmarine " en Coupe d'Europe contre le Lokomotiv Leipzig avec Georges Bertoncello, Henri Depireux, Guy Delhasse, Yves Baré, etc. Un an plus tard, Zorro signa à Waregem avec qui il évolua aussi en CE 3 et élimina l'Atletico Madrid. Après cinq saisons au stade Arc-en-ciel, Zorro est revenu un an à Anderlecht et, bien sûr, rejoua sur la scène européenne. Il entraîna ensuite quelques clubs dont Mouscron. Ses nombreux exploits et ses 32 caps en font un des footballeurs les plus marquants de son époque. Anderlecht a aussi perdu le sympathique Dirk Vekeman (52 ans), plus discret mais qui rendait toujours service au football : j'en parlerai la semaine prochaine. " PROPOS RECUEILLIS PAR PIERRE BILIC