" On peut le dire : sacré Zorro... Né le 8 octobre 1938, Jacky Stockman a été formé à l'ASSA et au FC Renaix où Anderlecht l'a recruté en 1957. Les Mauves comptaient sur lui pour succéder au légendaire attaquant Jef Mermans. Stockman était un athlète, un ancien champion scolaire sur courtes distances. Jacky était solidement installé en équipe première quand j'ai commencé à y montrer le bout du nez. Il n'était pas aussi doué que ...

" On peut le dire : sacré Zorro... Né le 8 octobre 1938, Jacky Stockman a été formé à l'ASSA et au FC Renaix où Anderlecht l'a recruté en 1957. Les Mauves comptaient sur lui pour succéder au légendaire attaquant Jef Mermans. Stockman était un athlète, un ancien champion scolaire sur courtes distances. Jacky était solidement installé en équipe première quand j'ai commencé à y montrer le bout du nez. Il n'était pas aussi doué que Paul Van Himst mais on ne pouvait pas se passer de lui. Rapide, Stockman a vécu de bons moments (32 caps, 13 buts en équipe nationale, meilleur buteur de D1 en 1962 : 29 goals, cinq titres nationaux : 1959, 62, 64, 65, 66) mais son nom est surtout lié à deux exploits historiques. Le 24 avril 1963, il est retenu pour le match amical Belgique-Brésil. Le Comité sportif ne trouve pas mieux que de le convoquer cet après-midi-là. Il doit rendre des comptes à la suite d'un match explosif contre Saint-Trond : a-t-il poursuivi l'arbitre jusqu'à la Gare du Midi ? Jacky était soupe au lait mais, là, on poussait bobonne dans les orties. Il en a pris pour trois semaines avant de sauter dans un taxi qui l'emmena vers le Heysel. Jacky rejoignit les Diables Rouges cinq minutes avant le début de l'échauffement. Il était hors de lui et présenta la note aux Brésiliens (sans Pelé) : 5-1 avec trois buts de Stockman. Le rêve pour un joueur de football. Au retour, au Brésil, il a été accueilli comme une star à Rio où tout le monde voulait voir ce phénomène qui avait grillé trois fois la défense auriverde. La revanche fut sévère : 5-0. C'est en 1964-1965 qu'il devient Zorro pour l'éternité. Le 9 octobre 1964, en match retour des 16es de finale de la C1, Bologne (battu 1-0 au Parc Astrid) mène 2-0 jusqu'à la 88e minute. C'est alors que Stockman fait 2-1 : le miracle. A cette époque, en cas d'égalité, il y avait test-match qui fut disputé au Camp Nou (0-0 après prolongations, qualification anderlechtoise au jeu du pile ou face). Le chanteur Henri Salvador cartonnait avec son fameux Zorro est arrivé et ce surnom de vengeur masqué fut collé à un Jacky que ça amusait beaucoup. En 1966, comme Jan Mulder décollait à Anderlecht, il fila au FC Liégeois à 28 ans mais revint avec pas mal de succès en 1972-1973. Il joua aussi à Waregem. Jacky a trouvé sa femme à Etterbeek. C'était la fille d'un couple de bouchers réputés pour sa viande de cheval. Mes parents étaient clients là-bas. A cette époque-là, c'était cher et même Zorro ne mangeait qu'un steak par semaine. " PIERRE BILIC