Vendredi, MarcinZewlakow est revenu au Canonnier pour saluer une dernière fois ses anciens partenaires et vider son casier. Le transfert de l'attaquant polonais, qui était dans l'air depuis un certain temps, a trouvé son épilogue : il a signé un contrat de trois ans au FC Metz. " Si je suis content ? D'un côté, oui. D'un autre côté, non ", répondit-il, un peu ému malgré tout, alors que PatriceDimbala et ...

Vendredi, MarcinZewlakow est revenu au Canonnier pour saluer une dernière fois ses anciens partenaires et vider son casier. Le transfert de l'attaquant polonais, qui était dans l'air depuis un certain temps, a trouvé son épilogue : il a signé un contrat de trois ans au FC Metz. " Si je suis content ? D'un côté, oui. D'un autre côté, non ", répondit-il, un peu ému malgré tout, alors que PatriceDimbala et PatriceNoukeu le suppliaient de revenir bien vite en lui promettant, à l'image de ce qui a été fait avec SteveDugardein, une place dans le staff à l'issue de sa carrière... On peut comprendre les sentiments mitigés de Marcin. D'un côté, il est heureux de recevoir enfin, à 29 ans, l'opportunité de se mettre en évidence dans un grand championnat. De surcroît, dans une équipe qui s'enorgueillit d'une longue tradition mais qui n'a pas d'ambition démesurée, ce qui devrait faciliter son adaptation, et dans une ville où il ne sera pas dépaysé et où ses enfants pourront continuer à fréquenter une école en français. D'un autre côté, ce n'est pas sans une pointe de nostalgie qu'il quitte un club où il se sentait bien et où il s'était fait beaucoup d'amis. Pour le club, on peut aussi interpréter ce départ de deux façons. Si le chiffre de 600.000 euros cité dans la presse est exact, c'est une belle somme de transfert qu'a perçue l'Excel pour un joueur qui serait arrivé en fin de contrat en juin 2006. C'est aussi le dernier gros contrat de l'époque dorée qui s'en va. Sportivement, le départ de l'attaquant polonais est bien sûr une perte. Marcin Zewlakow est le meilleur buteur de l'histoire du club en D1, avec 74 réalisations en six saisons. Pas plus tard qu'il y a trois mois, il avait encore inscrit les buts de la délivrance à Mons. GeertBroeckaert regrette de devoir se séparer d'un élément qui, lors des derniers matches amicaux, avait rapidement trouvé des automatismes avec la nouvelle recrue AdnanCustovic. D'un autre côté, ces automatismes n'étaient pas aussi évidents entre Marcin et ErminSiljak, et si Broeckaert optait pour une paire Zewlakow-Custovic, cela équivalait à laisser le meilleur buteur des éliminatoires de l'Euro 2004 sur le banc. Or, l'Excel n'a pas les moyens de s'autoriser un tel luxe. (D. Devos) D.Devos