Le soir même de la présentation de son nouveau maillot away pour la saison à venir, la direction du fanshop du RSCA était fière d'annoncer qu'en l'espace de quelques heures à peine, elle était parvenue à écouler grosso modo 500 vareuses new look, dont 80 % floquées du nom et du numéro de celui qui devrait logiquement se positionner en tête du hit-parade des ventes : le 21, Pär Zetterberg.
...

Le soir même de la présentation de son nouveau maillot away pour la saison à venir, la direction du fanshop du RSCA était fière d'annoncer qu'en l'espace de quelques heures à peine, elle était parvenue à écouler grosso modo 500 vareuses new look, dont 80 % floquées du nom et du numéro de celui qui devrait logiquement se positionner en tête du hit-parade des ventes : le 21, Pär Zetterberg. Un chiffre qui fait peut-être la gloriole du Sporting mais qui apparaît fort dérisoire quand on le compare à ceux enregistrés dans d'autres clubs. Comme au Real Madrid, par exemple, où, dix secondes à peine après que Ronaldo eut été présenté à la presse avec dans ses mains une tenue frappée du numéro 11, une première commande aboutissait dans la boutique officielle du club. Moins d'un an après l'arrivée du Brésilien chez les Merengue, on peut parler d'un authentique coup dans le mille puisque, sur les 932.000 maillots vendus entre-temps par le multiple champion d'Europe, plus d'un tiers étaient frappés du nom et du numéro de l'attaquant de la Seleçao. Les autres concernaient, comme on s'en doute, les monstres sacrés du stade Santiago Bernabeau : Zinedine Zidane, Raul, Luis Figo et Roberto Carlos. Au classement des meilleures ventes, le Real Madrid précède Manchester United, qui a trouvé 620.000 preneurs dans le même temps. Chez les Red Devils, un quart des acquisitions concernaient une fois encore un joueur en particulier : David Beckham. En troisième position, on retrouve le Celtic Glasgow (283.000 maillots) talonné de 1.000 unités à peine par son ennemi juré des Rangers. Pour les besoins de la finale de la Coupe de l'UEFA à Séville, un maillot flambant neuf fut mis sur le marché le mercredi précédant l'apothéose européenne. En l'espace de huit heures, 20.000 vareuses furent vendues dans la boutique du club. Ce qui engendra un problème de canalisation des fans jamais vu à Parkhead. Le lendemain, les six autres boutiques du club, disséminées non seulement en Ecosse mais également en Irlande écoulèrent 20.000 autres tenues. Des chiffres qui se passent de commentaires. Derrière les deux monstres sacrés du football écossais, on pointera Liverpool (215.000 maillots vendus), la Juventus (200.000), le Bayern Munich (198.000), Chelsea (182.000), le Borussia Dortmund (181.000), Barcelone (162.000) et Arsenal ainsi que la Lazio Rome (142.000).