Dimanche 1er juin : l'AFC Tubize s'impose 0-1 à l'Antwerp, et est promu en D1 une journée avant la fin du tour final, dans la joie que l'on imagine. Le club du Brabant wallon, entraîné par PhilippeSaint- Jean, fera la fête quatre jours plus tard au stade Leburton, en terminant ce mini-championnat par un 18 sur 18 face à Louvain et devant une assistance record. Trois mois plus tard, il ne reste rien de ces beaux jours sur le terrain. L'équipe a été remodelée de fond en comble.
...

Dimanche 1er juin : l'AFC Tubize s'impose 0-1 à l'Antwerp, et est promu en D1 une journée avant la fin du tour final, dans la joie que l'on imagine. Le club du Brabant wallon, entraîné par PhilippeSaint- Jean, fera la fête quatre jours plus tard au stade Leburton, en terminant ce mini-championnat par un 18 sur 18 face à Louvain et devant une assistance record. Trois mois plus tard, il ne reste rien de ces beaux jours sur le terrain. L'équipe a été remodelée de fond en comble. Voici l'équipe qui a joué le match de la montée à l'Antwerp le 1er juin. YohanBrouckaert : toujours à Tubize, il a dû laisser son poste d'arrière droit à Jason Vandelannoite et a joué arrière gauche contre Mouscron et Bruges. Jean- BaptistePaternotte : il a hérité du brassard de capitaine et est titulaire à Tubize. QuentinGailly : toujours à Tubize, il a joué ses premières minutes contre Bruges (15...). BenjaminLambot : toujours à Tubize, il a un statut de réserviste. GrégoireNeels : toujours à Tubize, il joue un rôle de bouche-trou et est baladé à toutes les positions, lorsqu'il n'est pas réserviste. GauthierDiafutua : aurait normalement dû débuter le match à l'Antwerp sur le banc, mais a été titularisé in extremis suite à la blessure de Joachim Mununga à l'échauffement. A joué les premiers matches de Tubize en D1 comme titulaire sur le flanc. JulienCharlier : toujours prêté par Charleroi à Tubize, il a été versé dans le noyau B. MarioSantosDeMatos : a joué les trois premiers matches de Tubize en D1, mais le club est à la recherche d'un nouveau gardien. MuscalMvuezolo : titulaire à Tubize dans un rôle d'infiltreur. ThierryBerghmans : est désormais le gardien de Willebroek-Meerhof, club de D3 éliminé par le FC Brussels en Coupe de Belgique David Vandenbroeck : le capitaine de la saison dernière joue désormais à Charleroi, où il est tantôt titulaire, tantôt réserviste. ChristopheLepoint : fait désormais les beaux jours de Mouscron, où il est titulaire. KevinStuckens : l'auteur du but de la montée, au Bosuil, évolue désormais à Woluwe-Zaventem, club promu de Promotion en D3. JoachimMununga : porte les couleurs de Malines, où il commence les matches sur le banc. A remplacé le malheureux Kevin Geudens après 35 minutes, voici dix jours à Mouscron. SamuëlRemy : dans l'impossibilité d'opter pour un statut professionnel, il va quitter le club. PhilippeSaint- Jean : en désaccord avec la politique de Tubize, il a quitté le club au lendemain du tour final de D2 pour signer à Mons, où il a déjà présenté sa démission voici dix jours. Celui qui s'en est le mieux sorti par rapport à la D2 est le défenseur français Jean-Baptiste Paternotte, qui a été promu capitaine suite au départ de David Vandenbroeck à Charleroi. " Un jour, l'entraîneur m'a pris à part et m'a annoncé qu'il comptait me confier le brassard ", se souvient-il. " Je ne possède pourtant aucune expérience de la D1, même pas avec mon club formateur de Sedan, mais j'ai toujours eu cette propension à prendre mes responsabilités, à guider mes partenaires de la voix et même à pousser une petite gueulante lorsque cela s'avère nécessaire. "Il en a déjà poussé une durant la période de préparation, ce qui avait provoqué quelques remous. " C'était une erreur de ma part ", reconnaît-il. " Cela aurait dû rester en interne. Je me suis un peu énervé, car j'avais l'impression qu'on filait du mauvais coton. J'étais inquiet. "Vendredi, dans la déroute 1-4 face à Bruges, il est descendu à la mi-temps... Grégoire Neels, lorsqu'il ne se retrouve pas sur le banc, a déjà été baladé à toutes les places : après deux matches, il avait déjà joué comme milieu défensif, arrière droit et arrière gauche. Vendredi, il n'a pas joué une minute ! " Mais je ne m'en plains pas, j'essaie de rendre service à l'équipe ", affirme-t-il. L'an passé, il avait vécu les premiers pas parmi l'élite d'un autre Petit Poucet, le FC Dender, avant de revenir à Tubize durant le mercato hivernal. Voit-il des points de comparaison avec les deux équipes ? " Au niveau sportif, les coïncidences sont assez troublantes ", révèle-t-il. " Dender avait commencé la saison en s'inclinant 1-2 contre le Germinal Beerschot : le même score que nous, contre Mouscron. Lors du deuxième match, on s'était déplacé à Roulers où l'on s'est incliné 3-1. Tubize s'est incliné 4-1 à Lokeren. Pour le troisième match, on recevait Anderlecht et on a arraché le partage 2-2. Malheureusement pour nous face à Bruges, ça s'est passé tout autrement... Dender s'est sauvé grâce à une très bonne série réalisée en décembre et en janvier : on avait engrangé énormément de points en l'espace de deux mois. Tubize ne doit donc pas désespérer. L'une des différences est que l'équipe flandrienne est soutenue par quelques industriels de la région. A Tubize, on a quelques petits sponsors bien utiles, mais le président est un homme politique : il n'assure pas le soutien financier. Mais le changement le plus important, selon moi, est le fait que Dender avait remporté le titre de D2 et avait donc eu le temps de se préparer à la D1. Tubize a été promu via le tour final : on a dû parer au plus pressé, car le championnat recommençait six semaines plus tard. "Neels a tout vécu avec Tubize. " Y compris la montée de D3 en D2. Je peux même me targuer d'avoir travaillé avec tous les entraîneurs qu'a connu le club durant son histoire, puisque Théo Buelinckx a aussi coaché en D3. Ensuite, j'ai aussi eu Saint-Jean à deux reprises, puis PatrickWachel, EnzoScifo et maintenant Albert Cartier. Ils sont tous différents, mais j'ai vécu de super expériences avec chacun d'entre eux. Cartier est presque l'inverse de Saint-Jean. Pour donner un exemple : là où le coach précédent demandait d'éviter les contacts à l'entraînement, le nouveau exige de mettre le pied. " Quentin Gailly, titulaire à l'arrière gauche la saison dernière, est considéré comme un réserviste. Le club recherche un autre arrière gauche. " Je n'en suis pas offusqué, car... ce n'est pas ma place de prédilection ", révèle-t-il. " J'ai évolué là pour dépanner, bien que je sois droitier. Je considère que ma meilleure place se situe dans l'entrejeu, et même dans l'axe. Mais je suis prêt à jouer partout où l'entraîneur me le demande. Pour moi, cette montée en D1, ce n'est que du bonheur. Je découvre de nouveaux stades, des équipes que j'avais seulement affrontées dans mes rêves. "Il faut savoir que Gailly a été découvert en... 2e Provinciale. " En fait, j'avais déjà joué à Tubize précédemment, mais après une grave blessure au genou, j'avais quasiment fait une croix sur ma carrière. L'entraîneur de Lessines, que je connais bien, m'a proposé de le rejoindre dans son club de P2. J'y ai retrouvé la santé et le moral. Un jour, j'ai reçu un coup de fil de Saint-Jean qui m'a proposé de revenir à Tubize. Je lui dois tout et je suis profondément attristé par ce qui lui est arrivé. Tous les anciens partagent d'ailleurs ma tristesse. "Le jeune Julien Charlier, prêté par Charleroi pour la deuxième saison, a carrément été relégué dans le noyau B. " C'est dur ", reconnaît-il. " On m'a annoncé la mauvaise nouvelle à trois jours de la reprise du championnat. La saison dernière, j'avais peu joué au départ, mais je suis progressivement entré dans l'équipe suite aux blessures et suspensions, et j'avais participé à la quasi intégralité du tour final, inscrivant même un but contre Overpelt-Lommel. Fort de cette expérience, j'espérais poursuivre sur ma lancée et c'est la raison pour laquelle j'ai accepté un deuxième prêt à Tubize. Ce n'était évidemment pas dans le but d'y jouer avec l'équipe Réserve. Me voilà avec un statut pro et obligé de m'entraîner uniquement en soirée. Je risque de perdre le rythme. Lorsque j'entends que le club est en manque de gauchers, j'ai tendance à me dire : -Et moi ? Et Julien Pinelli ? Et Samuël Remy, même si son cas est différent ? Ne pourrions-nous pas faire l'affaire ? Bon, l'entraîneur a fait ses choix et je ne peux que les respecter. Je vais me battre pour essayer de gagner sa confiance. Je resterai au moins jusqu'au mercato hivernal. Mais si, en janvier, ma situation n'a pas évolué, je devrai bien me résoudre à aller voir ailleurs. " Paradoxalement, ce sont les... réservistes du match à l'Antwerp qui s'en sortent le mieux : le jeune gardien MarioSantosDeMatos a été promu titulaire suite au départ de ThierryBerghmans, mais combien de temps le restera-t-il ? GauthierDiafutua a lui aussi été titularisé dans un rôle d'ailier qui, de son propre aveu, lui convient mieux que celui d'attaquant de pointe. MuscalMvuezolo, qui semblait un moment sur le départ, est lui aussi titulaire dans un rôle d'infiltreur depuis la ligne médiane. par daniel devos