TACTIQUE

Le coach, Sergey Semak, connaît la maison comme sa poche. On l'a connu comme joueur au PSG, mais il a surtout été une icône du championnat russe et du foot national en général. Au Zenit, il a été adjoint, T1 intérimaire, et il est à nouveau entraîneur principal depuis l'été 2020. Il mise à fond sur deu...

Le coach, Sergey Semak, connaît la maison comme sa poche. On l'a connu comme joueur au PSG, mais il a surtout été une icône du championnat russe et du foot national en général. Au Zenit, il a été adjoint, T1 intérimaire, et il est à nouveau entraîneur principal depuis l'été 2020. Il mise à fond sur deux compartiments forts de son équipe. Derrière, le très expérimenté Lovren fait le ménage et assume le rôle de patron après son long bail à Liverpool. Et devant, le club dispose d'une machine de guerre composée de deux hommes. Le vieux Dzyuba (33 ans) est toujours aussi efficace devant le but. On le considère comme l'attaquant le plus roublard du championnat. Il est associé à l'Iranien Azmoun. À eux deux, ils ont marqué près de quarante buts en Premier Liga la saison passée, soit plus de la moitié de la production de l'équipe. Ils ont terminé aux deux premières places du classement des buteurs. Le premier pourvoyeur de passes décisives, outre Dzyuba, est Santos qui quitte régulièrement son poste de défenseur latéral pour aller mettre le feu devant. L'attaquant de 33 ans est une véritable armoire à glace qui n'a jamais joué qu'en Russie et qui ne se soucie guère de la façon dont il marque. Il a déjà été sacré deux fois meilleur buteur de son pays et a offert trois titres d'affilée au Zenit. En équipe nationale, il se débrouille également plutôt pas mal puisqu'il a marqué trente buts en 55 matches. Ajoutez-y seize assists et vous comprendrez en quoi le capitaine est indispensable à la Sbornaïa.