C'est encore l'inconnue sur le niveau sportif des Zèbres, après une première série de matches amicaux qui ont révélé du bon et du moins bon. Le Sporting va-t-il rapidement trouver la solution au départ de François Sterchele ? Izzet Akgül, que l'on dit complètement dépité et démotivé après que le club ait essayé de le transférer en Israël, sera-t-il efficace comme en 2004-2005 ou inutile comme en 2005-2006 ? ...

C'est encore l'inconnue sur le niveau sportif des Zèbres, après une première série de matches amicaux qui ont révélé du bon et du moins bon. Le Sporting va-t-il rapidement trouver la solution au départ de François Sterchele ? Izzet Akgül, que l'on dit complètement dépité et démotivé après que le club ait essayé de le transférer en Israël, sera-t-il efficace comme en 2004-2005 ou inutile comme en 2005-2006 ? Tim Smolders sera-t-il un vrai renfort après sa galère hollandaise ? Denis Souza saura-t-il convaincre les sceptiques qui font remarquer qu'il ramait la saison passée en D2 avec Mons ? La blessure de Majid Oulmers est-elle définitivement de l'histoire ancienne - on attend encore de revoir le joueur insaisissable qu'il était avant sa fracture de la jambe ? Sébastien Chabaud, qui sort aussi d'une indisponibilité de longue durée, aura-t-il retrouvé toutes ses sensations pour les trois coups du championnat ? Joseph Akpala et Dante confirmeront-ils leur éclosion ? Cyril Théreau prolongera-t-il le succès de la filière française au Mambourg ? Et quid du poste de gardien ? Une chose est sûre à l'heure actuelle : Jacky Mathijssen dirige un groupe et un staff dociles, des gars qui obéissent, qui ont un respect total de la hiérarchie... La preuve par trois Zèbres muets comme des carpes. Nos questions sont restées sans réponse. Bertrand Laquait : " Désolé, je ne peux rien te dire. L'interdiction de parler à Sport/Foot Magazine vient d'être prolongée, nous avons reçu un courrier explicite du président. Si nous parlons, ce sera considéré comme une faute grave et ça pourra nous valoir une résiliation de contrat. Je ne peux rien y faire, le risque est trop important pour moi. Et c'est aussi chiant pour nous que pour vous parce que nous n'avons rien contre Sport/Foot Magazine, bien au contraire. Nous sommes pris entre deux feux. Si je veux te parler, je dois demander une dérogation à la direction. Mais si je change de club demain, rappelle-moi après-demain, on se verra avec plaisir ". Sébastien Chabaud : " Si je te parle, ça va me retomber dessus. Désolé. Je n'ai aucun problème avec toi ou avec le magazine mais je ne peux rien faire ". Philippe Vande Walle : " Désolé, je dois respecter les ordres et être solidaire avec la direction. Le Sporting est mon employeur ". Désolés ? Désolant !