Le 21 août, la Belgique rencontrera la Pologne qui, depuis la fin de la Coupe du Monde, est entraînée par l'ex-star de la Juventus.

Zbigniew Boniek (46 ans): Mon pays espérait beaucoup du Mondial étant donné qu'il n'y avait plus pris part depuis 16 ans. L'échec a été fortement ressenti et a engendré mauvaise humeur et changement d'entraîneur. Jerzy Engel a été limogé et c'est moi, qui occupait le poste de vice-président de la fédération qui ait pris sa place.
...

Zbigniew Boniek (46 ans): Mon pays espérait beaucoup du Mondial étant donné qu'il n'y avait plus pris part depuis 16 ans. L'échec a été fortement ressenti et a engendré mauvaise humeur et changement d'entraîneur. Jerzy Engel a été limogé et c'est moi, qui occupait le poste de vice-président de la fédération qui ait pris sa place. Platini vous aurait dit:-Pourquoi tu t'es mis dans d'aussi mauvais draps? Que pensez-vous des grands joueurs qui sont devenus sélectionneurs nationaux?Ceci n'est pas un problème de joueurs mais bien de médias. Un ex-champion est regardé d'une manière spéciale quand il devient entraîneur. Platini a voulu souligner que cette tâche s'adressait plus à ceux qui recherchent le succès qu'à ceux qui l'ont déjà connu. J'ai décidé de devenir sélectionneur car, tôt ou tard, cette fonction m'aurait été dévolue et, peut-être, vaut-il mieux que je me lance tout de suite, à un moment où j'ai encore les idées claires et l'envie de vivre une nouvelle expérience.Votre nomination est due à la faillite de l'équipe nationale en Corée. Formation qui a été fortement critiquée. Il faut immédiatement préciser que celui qui parle de faillite de l'équipe nationale ne comprend rien au football. Il est vrai que la Pologne a mal joué deux matches, donnant l'impression d'être mal préparée. Cependant avant de rentrer à la maison, elle a battu les Etats-Unis, qui ont réalisé un bon Mondial. Il faut rappeler que même les champions français ne sont pas parvenus à décrocher une victoire et à marquer un but. Et nous, en Pologne, nous ne possédons pas de grandes étoiles mais nous sommes très ambitieux parce que jusqu'à présent nous avons toujours fait bonne figure en Coupe du Monde. A quoi va ressembler la Pologne de Boniek: une large place sera faite aux jeunes ou bien utiliserez-vous encore les joueurs expérimentés?Je peux affirmer que mon équipe jouera de manière fort différente de celle d'Engel. Mon problème est de trouver les acteurs capables d'interpréter les rôles que j'ai décidé de leur attribuer. Pour moi, l'âge ne compte pas mais la forme du joueur. Ceci dit, il faut rajeunir les cadres.Comment se fait-il que la Pologne réussit de bonnes choses en classe d'âge et reste modeste chez les grands?Parce qu'elle entre dans un système qui fonctionne mal, c'est-à-dire le championnat national. Mais aussi parce que nos succès chez les jeunes sont dus à une préparation très ciblée avec des stages et des groupes bien organisés sur le plan tactique.Que vous apporte votre expérience peu brillante d'entraîneur en Italie?Je n'ai pas eu beaucoup de réussite en Italie en tant qu'entraîneur et je ne suis pas parvenu à sauver Lecce et Bari de la descente. Mais cela n'a rien à voir avec la fonction de sélectionneur. (ESM)