L'Italie a bien négocié ses deux confrontations contre le Pays de Galles et en Serbie & Monténégro. On a beaucoup parlé des buts de Pippo Inzaghi et des parades de Gianluigi Buffon à Belgrade mais si un joueur a été super contre les Britanniques et a bien tiré son épingle du jeu au moment où la Squadra était pressée contre son but par les Serbes, c'est Gianluca Zambrotta.
...

L'Italie a bien négocié ses deux confrontations contre le Pays de Galles et en Serbie & Monténégro. On a beaucoup parlé des buts de Pippo Inzaghi et des parades de Gianluigi Buffon à Belgrade mais si un joueur a été super contre les Britanniques et a bien tiré son épingle du jeu au moment où la Squadra était pressée contre son but par les Serbes, c'est Gianluca Zambrotta. Sa carrière (26 ans) est assez particulière. Né à Côme, c'est à Bari qu'il a éclaté. Pendant deux saisons (1997-1999), il a évolué comme ailier droit ou deuxième attaquant. Il ne marquait pas beaucoup (deux et quatre goals) mais il s'est fait remarquer par sa course et aussi la qualité de ses centres. La Juventus le débaucha en 1999. Etant donné la concurrence en attaque, Marcello Lippi décida de l'aligner comme médian droit. La reconversion fut une réussite totale au point qu'il fut appelé en équipe nationale et était titulaire à l'EURO 2000. Sans faire de bruit, Zambrotta était devenu une pièce importante à la Juventus. Comme il joue bien des deux pieds, Lippi l'aligne également au milieu gauche. Lors du dernier match du Mondial contre la Corée, Zambrotta s'occasionnait une grave lésion musculaire à la cuisse gauche. Il allait rester trois mois sur la touche. Entre-temps, MauroCamoranesi avait pris sa place. Zambrotta réapparut en championnat le 10 octobre 2002 (25 minutes contre Côme). Il n'était pas encore au top mais il était évident qu'il ne faudrait plus patienter longtemps pour qu'il redevienne titulaire à part entière. Lippi le relança au milieu du jeu, tant à gauche qu'à droite selon les indisponibilités. Mais la Juventus a un talon d'Achille : son arrière gauche. GianlucaPessotto n'est jamais revenu à son meilleur niveau après une grave blessure, AlessandroBirindelli n'est pas sûr et PaoloMontero est bien plus utile dans l'axe. Lippi décide alors de l'aligner à ce poste. Idéal pour Zambrotta, qui peut y utiliser au mieux sa puissance. Depuis, on le compare à RobertoCarlos mais, comme le Brésilien du Real, il doit s'améliorer en phase défensive car quand il trouve en face de lui un attaquant vif, comme Giggs avec Manchester, il éprouve certaines difficultés. (N. Ribaudo) FABRIZIO MICCOLI, l'attaquant de la Juventus qui avait été opéré d'urgence (appendicite), a repris les entraînements. CHRISTIAN PANUCCI a été victime d'un accident de la circulation. Au volant de sa Porsche Cayenne, le défenseur de l'AS Rome a heurté frontalement une Lancia Y dont les occupantes, une dame et sa petite fille de deux ans, ont été grièvement blessées. BUTEURS : 1. Shevchenko (AC Milan) 3 buts ; 2. Del Piero (Juventus), Trezeguet (Juventus), Totti (AS Rome), Albertini (Lazio) 2.