1 Sous votre direction, Courtrai a pris sept points de plus en quatre matches que durant tout le premier tour face aux mêmes clubs, sous la houlette de Glen De Boeck. Comment procédez-vous avec un groupe qui, d'après votre prédécesseur, manque de personnalité ?
...

1 Sous votre direction, Courtrai a pris sept points de plus en quatre matches que durant tout le premier tour face aux mêmes clubs, sous la houlette de Glen De Boeck. Comment procédez-vous avec un groupe qui, d'après votre prédécesseur, manque de personnalité ? Avec plus de réalisme. On jouait bien mais derrière, on voulait parfois relancer trop soigneusement. Faire des passes en triangle près du rectangle, c'est dangereux. Parfois, on accordait trop d'espaces à l'adversaire. J'ai donc corrigé certains aspects tactiques afin de mieux colmater les lignes et stabiliser l'équipe. Le scouting nous a dévoilé les points forts de nos adversaires, comme Genk et le Club Bruges, deux équipes qui jouent très bien, avec beaucoup de mouvements et de la profondeur au bon moment. Tout le monde a bien suivi mes consignes. En fin de compte, c'est pour les aider. Un nouvel entraîneur ouvre évidemment des perspectives, d'autant que j'ai dit aux joueurs que tout le monde repartait de zéro et que je comptais sur plus de 14 joueurs. 2 À votre embauche, le président a parlé d'un entraîneur " qui symbolise les valeurs et normes du club et a donné forme à son identité pendant des années. " Quelles sont précisément ces valeurs et normes ? Je pense que Courtrai est un club familial, dont les supporters sont proches des joueurs, des entraîneurs et du président. On peut même suivre l'entraînement de la rue ! Ce qui est typique à Courtrai, c'est la modestie. Des footballeurs comme Kums, Marusic et Santini personnifient cette mentalité : ils ont été de grandes vedettes pour ce club mais sont toujours restés les pieds sur terre. Leur personnalité est en conformité avec leurs propos et ils sont toujours reconnaissants à Courtrai de leur avoir donné une chance. Si le club affirme que je lui conviens, je pense que c'est parce que je suis un Flandrien, que je suis sympathique et travailleur mais aussi parce que je veux gagner et que j'estime important de se battre pour chaque mètre sur le terrain. 3 Vous convenez moins aux normes et valeurs de Gand ? J'y étais très apprécié aussi. Les supporters ont fait un haka pour moi dès le premier match. Je trouvais fantastique de pouvoir travailler à Gand mais rapidement, on a eu l'impression que la direction ne me faisait pas confiance. J'ai été constamment mis sous pression mais je suis resté digne en toutes circonstances. J'ai géré la situation avec une grande sérénité et j'ai continué à travailler sans douter. Apparemment, un entraîneur de football doit s'attendre à être renvoyé. Même si d'autres jouissent de plus de confiance et parviennent à tout redresser. Ce n'est pas toujours la faute de l'entraîneur. De mauvais résultats peuvent être dus à un joueur ou à la qualité du groupe, qui ne correspond pas aux attentes. 4 Cette semaine, vous jouez à Malines, pour une place en demi-finale de la coupe. Vous avez déclaré que Malines n'était pas une équipe de D1B. Vous auriez préféré affronter Eupen ? Pas spécialement. Je pense qu'on voulait surtout éviter Gand, Genk et Saint-Trond. À Malines, ce sera probablement comble, le KV a déjà éliminé l'Antwerp et Lokeren. On s'y rend avec beaucoup de respect mais on croit fermement en nos chances. 5 La saison passée, vous avez permis à Gand de remonter au classement et de disputer ces play-offs mais ça ne l'a pas empêché de vous limoger en octobre. Disputer les PO1 avec Courtrai au détriment de Gand fait-il partie de vos voeux secrets de Nouvel-An ? Ce serait évidemment formidable. On se donne à fond pour les couleurs de son club employeur. Mais je ne souhaite pas de mal à Gand pour autant. J'y conserve trop de bons contacts. On ne doit pas non plus trop anticiper. Rester à portée de la sixième place après les fêtes serait bien, comme il serait intéressant de pouvoir briguer la finale de la coupe et donc un prix. Donc, le match de ce mercredi à Malines et très important pour Courtrai.