Julen Lopetegui, l'entraîneur de Séville, a poussé un soupir de soulagement samedi, à l'issue de sa courte victoire 1-0 face à Osasuna. C'est qu'en sept journées, le capitaine Jesús Navas et ses comparses n'ont glané que dix points. C'est beaucoup trop peu pour le très ambitieux lauréat de l'Europa League. En convertissant avec succès un penalty, Lucas Ocampos a porté le goal-average du quatrième de ...

Julen Lopetegui, l'entraîneur de Séville, a poussé un soupir de soulagement samedi, à l'issue de sa courte victoire 1-0 face à Osasuna. C'est qu'en sept journées, le capitaine Jesús Navas et ses comparses n'ont glané que dix points. C'est beaucoup trop peu pour le très ambitieux lauréat de l'Europa League. En convertissant avec succès un penalty, Lucas Ocampos a porté le goal-average du quatrième de la saison passée à 7-6. Le club andalou semble toutefois émerger de son passage à vide. Sur le plan offensif, il place tous ses espoirs dans l'efficacité de Youssef En-Nesyri. Séville a transféré l'avant-centre marocain de 23 ans de Leganés en janvier, contre vingt millions et pour cinq ans. L'attaquant, qui mesure 1m89, a été enrôlé pour faire oublier le Mexicain Javier Chicharito Hernandez (32 ans), qui a signé un contrat de trois ans au LA Galaxy, en MLS, et est devenu le footballeur le mieux payé du championnat nord-américain. En-Nesyri, qui joue avec un égal bonheur des deux pieds, est né au Maroc et compte déjà 21 sélections en équipe nationale, mais il réside en Espagne depuis l'âge de 18 ans. En 2015, Málaga l'a transféré pour 125.000 euros de l'académie Mohammed VI de Salé, qu'il a rejointe après des débuts au Maghreb Fès. Juande Ramos, le coach de Málaga, l'a rapidement intégré à l'équipe-fanion. Dès la préparation, il a inscrit six buts et a signé un contrat jusqu'en 2020. Le 26 août 2016, il a fêté ses premières minutes en Liga contre l'Espanyol, en entrant au jeu tout en fin du match (2-2). La saison passée, il a fait trembler les filets à quatre reprises en 18 rencontres, toutes compétitions confondues. Il a marqué deux buts en sept matches en Primera División jusqu'à présent. En-Nesyri, qui peut également évoluer sur l'aile gauche, aime les duels, mais s'il est doté d'un gabarit imposant, il a encore une large marge de progression dans la conservation et la protection du ballon.