" Faire une croix sur toute la saison et recommencer l'année prochaine. " C'est l'avis émis par Bernie Ecclestone, l'ancien patron de la Formule 1, quand le neuvième Grand Prix de la saison, le GP du Canada prévu le 14 juin, a été reporté. Mais jusqu'à nouvel ordre, Liberty Media veut entamer la saison le 28 juin en France puis disputer de " quinze à 18 courses " sur 22 à un rythme soutenu.

Jacques Villeneuve, champion du monde 1997, juge ce scénario irréalisable. " On ne peut pas organiser un Grand Prix chaque week-end à partir de septembre ni reporter une partie de la saison en 2021 ", déclare le fils de feu Gilles, pilote Ferrari. Par contre, il verrait d'un bon oeil la mise sur pied d'un nombre limité de Grands Prix " afin que les écuries aient la possibilité de perfectionner leurs bolides en situation de course. " La voiture 2020 doit également être utilisée l'année prochaine.

" Notre sport se trouve dans une situation problématique ", a déclaré Zak Brown, CEO de McLaren, qui demande qu'on revoie le budget cap, une nouveauté la saison prochaine, dès maintenant. De 2021 à 2025, les écuries ne pourront pas dépenser plus de 175 millions de dollars (161 millions d'euros) en plus des budgets marketing et des salaires des pilotes et de trois dirigeants. Peu après l'émergence de la pandémie, ce montant a été diminué à 138 millions d'euros. Les petites équipes veulent maintenant abaisser cette somme à 115 millions d'euros, mais les big spenders (Ferrari, Mercedes et Red Bull) s'y opposent. " Nous assurons la recherche et la mise au point de certaines pièces alors que les autres écuries se contentent de les acheter. "

" Faire une croix sur toute la saison et recommencer l'année prochaine. " C'est l'avis émis par Bernie Ecclestone, l'ancien patron de la Formule 1, quand le neuvième Grand Prix de la saison, le GP du Canada prévu le 14 juin, a été reporté. Mais jusqu'à nouvel ordre, Liberty Media veut entamer la saison le 28 juin en France puis disputer de " quinze à 18 courses " sur 22 à un rythme soutenu. Jacques Villeneuve, champion du monde 1997, juge ce scénario irréalisable. " On ne peut pas organiser un Grand Prix chaque week-end à partir de septembre ni reporter une partie de la saison en 2021 ", déclare le fils de feu Gilles, pilote Ferrari. Par contre, il verrait d'un bon oeil la mise sur pied d'un nombre limité de Grands Prix " afin que les écuries aient la possibilité de perfectionner leurs bolides en situation de course. " La voiture 2020 doit également être utilisée l'année prochaine. " Notre sport se trouve dans une situation problématique ", a déclaré Zak Brown, CEO de McLaren, qui demande qu'on revoie le budget cap, une nouveauté la saison prochaine, dès maintenant. De 2021 à 2025, les écuries ne pourront pas dépenser plus de 175 millions de dollars (161 millions d'euros) en plus des budgets marketing et des salaires des pilotes et de trois dirigeants. Peu après l'émergence de la pandémie, ce montant a été diminué à 138 millions d'euros. Les petites équipes veulent maintenant abaisser cette somme à 115 millions d'euros, mais les big spenders (Ferrari, Mercedes et Red Bull) s'y opposent. " Nous assurons la recherche et la mise au point de certaines pièces alors que les autres écuries se contentent de les acheter. "