Même si le CEO Steven Martens affirme qu'il a privilégié la compétence avant l'âge, ce n'est sans doute pas un hasard si les trois nouveaux directeurs qui ont été récemment nommés sont tous de jeunes trentenaires : l'Union belge avait besoin de rajeunir ses cadres.
...

Même si le CEO Steven Martens affirme qu'il a privilégié la compétence avant l'âge, ce n'est sans doute pas un hasard si les trois nouveaux directeurs qui ont été récemment nommés sont tous de jeunes trentenaires : l'Union belge avait besoin de rajeunir ses cadres. Tom Borgions (32 ans) est directeur financier. Il est licencié en sciences économiques appliquées et a débuté sa carrière à l'URBSFA le 15 octobre 2003 au service de la trésorerie générale sous la direction de Germain Landsheere. En 2005, il est devenu chef de ce service. Il est également le secrétaire de la Commission des licences depuis 2003 et secrétaire de la Commission des finances depuis 2005. " Le directeur financier gère les finances de toute l'Union belge ", précise Martens. " Comment utiliser les subsides que l'on reçoit, l'argent émanant des cotisations des clubs, les assurances. Il s'occupe aussi de la gestion à long terme. " Filip Van Doorslaer est le directeur du marketing et des événements. Agé lui aussi de 32 ans, il est bachelier en marketing et communication et dispose d'un master en gestion sportive. Il travaille depuis 2005 comme Project Manager à l'URBSFA, dans un premier temps dans le staff du président fédéral et du secrétaire général, et enfin au sein du département marketing qui fut créé par la suite. Depuis 2009, il est également le seul Belge officiant en qualité de Venue Director en Ligue des Champions et en Europa League. " Il est chargé de la recherche de sponsors ", poursuit Martens. " Par événements, j'entends tous les matches des Diables Rouges, mais pas uniquement. Il y a aussi l'organisation de colloques et le Championnat d'Europe de Futsal qui aura lieu à Anvers en 2014. Cela comprend la sécurité. " Bob Madou, enfin, est le directeur de la communication et du soutien aux clubs. Il n'a que 29 ans. Licencié en éducation physique, ce poulain de Martens provient du monde du tennis. Tout comme Martens, il travailla à la Fédération britannique de tennis en tant que responsable de la formation des entraîneurs. Martens : " Madou gère tout le département : la communication interne et externe. En interne, il y a les relations verticales mais aussi horizontales. La hiérarchie est une chose, mais il faut aussi que les différents départements s'entendent entre eux. En matière de communication externe, il y a le soutien aux clubs. C'est une sorte de call center : l'Union belge est très réactive, elle essaie de répondre à chaque demande. Cela peut concerner des requêtes en matière de formation ou d'organisation comme la recherche de subsides locaux. Et aussi, l'informatisation. On veut aider les clubs à l'utiliser au mieux, pour que tout aille plus vite. Le site de l'Union belge va faire peau neuve en mars. "