Pierre Wynants, le prestigieux cuisinier du restaurant Comme chez soi, a rédigé un livre de recettes, Carnet de cuisine, Comme chez soi, Recettes de chez moi, où il évoque son amour d'Anderlecht.
...

Pierre Wynants, le prestigieux cuisinier du restaurant Comme chez soi, a rédigé un livre de recettes, Carnet de cuisine, Comme chez soi, Recettes de chez moi, où il évoque son amour d'Anderlecht. Via les recettes, vous rendez hommage à plusieurs figures du club. Paul Van Himst, Pär Zetterberg, Robbie Rensenbrink... Les membres de la direction ne sont pas oubliés : Roger Vanden Stock, Herman Van Holsbeeck, Philippe Collin,... On s'est basé sur des recettes assez simples, avec des produits du terroir. Comment avez-vous choisi les plats ?En fonction de leur personnalité ou d'une anecdote. Van Himst a un café glacé arabica. C'est lié à son entreprise de café. Pour Constant Vanden Stock, j'ai choisi des langoustines à la vapeur Belle-Vue en hommage à la brasserie qu'il dirigeait. Verschueren adorait les faisans aux witloofs brabançons. Goethals a des stoemps aux carottes. C'est une spécialité typique bruxelloise. Il me charriait beaucoup avec ce plat. Il y a même un plat dédié au Standard ! Les boulets liégeois. C'est un clin d'£il et une façon de remercier mes amis liégeois du Café Lequet, qui nous avaient accueillis pour tourner un épisode de la série télé Comme chez moi. J'ai aussi un petit mot pour Michel D'Hooghe, l'ex-président du Club Bruges. Qu'est-ce qui vous a motivé à mettre en scène le club bruxellois ?J'ai lancé une collection de livres et j'ai constaté qu'il n'y avait aucune couverture en mauve et blanc ! Comme je suis un grand supporter d'Anderlecht et que je connais bien les dirigeants, je me suis dit que je pouvais leur faire plaisir en leur dédiant un livre de recettes assez simples, où je raconterais mes souvenirs liés au club. D'où vous vient cet amour pour le Sporting ?Quand j'étais gamin, le dimanche, j'avais parfois l'autorisation d'accompagner mon père ou mon oncle au match. Je suis devenu un véritable supporter quand j'ai pu me rendre au stade par mes propres moyens, en prenant le tram qui allait de la place Rouppe vers la place De Linde. Avec le temps, par mon travail, j'ai fréquenté les coulisses du club et appris à connaître tous les dirigeants : Albert Rossens, Constant Vanden Stock,... J'ai aussi beaucoup de souvenirs des déplacements européens. Avec plusieurs restaurateurs, on en profitait pour organiser des journées dégustation. L'une des plus marquantes, c'est au PSV, en 2000, quand les Mauves ont gagné 2-3 et qu'ils ont terminé premiers de leur poule de Ligue des Champions. Contre l'Ajax, en Europa League, on compte remettre ça !