France (FRA) Michel Seydoux

En janvier 2015, ce personnage important du cinéma français, par ailleurs président de Lille à l'époque, lâchait : " Nous sommes aujourd'hui dans la séparation avec Mouscron, je la souhaite de la meilleure qualité possible. " Le divorce ne s'est pas fait avec des cotillons. Mais Michel Seydoux s'en fout, il n'a jamais vraiment considéré son club satellite. Rappel : c'est l'arrivée de Marc Coucke dans le capital du LOSC qui a achevé de convaincre Seydoux qu'il fallait lâcher son club de par-delà la frontière - vu que Coucke ne pouvait être à la fois à Ostende et à Mouscron (via le LOSC).
...

En janvier 2015, ce personnage important du cinéma français, par ailleurs président de Lille à l'époque, lâchait : " Nous sommes aujourd'hui dans la séparation avec Mouscron, je la souhaite de la meilleure qualité possible. " Le divorce ne s'est pas fait avec des cotillons. Mais Michel Seydoux s'en fout, il n'a jamais vraiment considéré son club satellite. Rappel : c'est l'arrivée de Marc Coucke dans le capital du LOSC qui a achevé de convaincre Seydoux qu'il fallait lâcher son club de par-delà la frontière - vu que Coucke ne pouvait être à la fois à Ostende et à Mouscron (via le LOSC). Un autre Frouze qui a occupé un rôle important à l'époque lilloise : directeur sportif. Détaché par le LOSC. Il a dit, au moment des faits : " On cherche vraiment à construire un club à Mouscron. Pour nous, le Futurosport est important. " Ah bon ? Plus tard, François Vitali s'est retrouvé au Cercle de Bruges, aussi avec le costume de directeur sportif.Un homme truculent débarqué via Pini Zahavi durant l'été 2015. Il nous avait accordé une interview surréaliste. Teny Yerima avait parlé de ses batailles de mangues avec des gorilles, de son passé de guitariste, de ses activités dans le gaz et le pétrole. Pour Mouscron, il parlait de PO1 et de Coupe d'Europe à très brève échéance. Il se doutait qu'il ne durerait pas dans le Hainaut : " On n'est que de passage mais on veut que ce passage s'écrive en lettres d'or. " Il a rapidement été viré. Sans les dorures.Il était co-manager sportif avec Yuri Selak. On ne peut pas dire que le couple allait bien ! En mai 2017, la direction a mis fin à la collaboration avec les deux hommes. Version officielle : " Le conseil d'administration a procédé à une évaluation approfondie de la saison 2016-2017 sur les plans sportif, commercial et organisationnel. " Détail amusant aujourd'hui : Humberto Paiva a bossé à Reading, club racheté par un consortium thaïlandais avec Pairoj Piempongsant comme entremetteur de l'affaire.Directeur sportif du moment. Un Allemand qui a fait une vraie carrière de joueur et d'entraîneur en Allemagne : Brême, Bayern, Dortmund, Wolfsburg, Hertha Berlin, Stuttgart. C'est à Sport/Foot Magazine qu'il a accordé sa première longue interview, en octobre 2017. Une interview mythique. Jürgen Röber avoue qu'il n'aime pas prendre l'ascenseur dans des stades de foot " parce que vous ne savez jamais où vous allez arriver. " Il évoque ses pèlerinages à Saint-Jacques de Compostelle. Et aussi ceci : " J'ai tout de suite vu que Mircea Rednic faisait du bon boulot. " Mais les deux hommes ne pouvaient pas s'encadrer. Il devrait rester, il lui reste un an de contrat.Il avait repris Mouscron avec Pini Zahavi. Comme lui, Falil Ramadani figure en bonne place dans les Football Leaks. Ramadani est un Macédonien d'origine albanaise qui vit à Palma de Majorque. Il est influent dans le foot italien, roumain, allemand, ... La justice allemande s'est intéressée à lui dans une affaire de crime organisé. Il s'en moque : il passe lui aussi pour l'un des agents les plus influents du monde. C'est le groupe qui devrait devenir le nouveau propriétaire de Mouscron, avec 70 % de l'actionnariat. Un grand groupe industriel sud-coréen, actif dans le secteur des équipements marins et des moteurs pour navires. Bogo Limited exporte une bonne partie de sa production. La direction mouscronnoise ne veut plus communiquer avant l'officialisation de la reprise. Elle se borne à un communiqué signalant que " cette démarche permettra au club de compter sur des moyens plus conséquents pour les prochaines saisons. "Le fonds maltais lié à Pini Zahavi qui a racheté Mouscron à Lille en 2015. Il a alors acquis 90 % de l'actionnariat et promis un investissement, sur trois ans, compris entre 8 et 9 millions. Une autre société battant pavillon maltais. Elle a racheté les parts de Gol Football Malta Ltd en 2016. Une nécessité pour que Mouscron puisse avoir la licence pour la saison 2016-2017. Adar Zahavi est à sa tête. On a parlé de " simple changement cosmétique " lors de la passation de pouvoir.Il a racheté Mouscron au LOSC après avoir aidé Roman Abramovitch à acquérir Chelsea. Il est considéré comme l'un des agents de joueurs les plus influents du monde. Il a abandonné l'actionnariat de Mouscron parce qu'il était interdit à un agent de détenir un club. Mais il a continué à intervenir dans certaines grandes décisions. Tout autre chose : il aurait palpé 35 millions sur le transfert de Neymar au PSG. Un neveu de Pini. Il représente Latimer et est donc, sur papier, l'actuel patron de Mouscron. Pour quelques jours encore, probablement.C'est l'homme clé de la reprise, celui qui a mis le club en contact avec Bogo Limited. Ce Thaïlandais est proche de Pini Zahavi et il n'est pas un novice dans le foot. Ils ont bossé ensemble sur la reprise de Portsmouth, il y a près de dix ans. Pairoj Piempongsant a aidé Sheikh Mansour à racheter Manchester City et il est intervenu dans le rachat de Reading. Il a été membre de la fédé de son pays. Il a par ailleurs obtenu le naming de la League Cup en Angleterre, devenue Carabao Cup, du nom de son entreprise de boissons énergisantes.