Fondé en 1945
...

Fondé en 1945 Gérants : Wolfgang Hotze, Armin Veh, Jürgen Marbach Stade : Volkswagen-Arena (30.000 places) Site : www.vflwolfsburg.de Transfert le plus cher de tous les temps : Andrea Barzagli (13,9 millions d'euros, Palerme, 2008) Palmarès : 1 titre Saison passée en CL : - Parcours de qualification : automatique Il fait partie du triangle magique du VfL avec son compagnon d'attaque, Grafite, et Zvjezdan Misimovic. Les deux attaquants marquent avec aisance, le médian délivre de nombreux assists.Le Bosniaque se réjouit de découvrir la Ligue des Champions mais insiste : tout va très vite pour Wolfsburg et ses joueurs. " Ce sera l'occasion de voir ce que nous valons vraiment. "Le 4-4-2 avec un losange médian reste le système de prédilection de Veh mais s'il est mené, il peut le muer en 4-3-3 et lancer un troisième attaquant, ObafemiMartins. L'entraîneur demande à son équipe de procéder par courtes passes soignées à vocation offensive mais face à des adversaires de renom, il pourrait être plus prudent et miser sur le contre, en usant de longs ballons vers Dzeko et Grafite. Cette flexibilité tactique sera de toute façon précieuse. ArminVeh ne veut plus revivre l'expérience de Stuttgart, dernier de sa poule il y a deux ans. L'équipe n'a pas d'expérience de la Ligue des Champions, hormis Martins, qui a disputé 25 joutes pour l'Inter entre 2002 et 2006 et inscrit 9 buts. Ziani et RicardoCosta en ont tâté, sans plus. Le VfL ne manque pas d'atouts : il a conservé son noyau et donc ses automatismes, les nouveaux ont joué en Coupe d'Europe et le noyau est assez large pour pallier d'éventuels forfaits. Armin Veh GER 01/06/1961 Assurer la succession de Felix Magath, qui a offert son premier titre au VfL, ne coulait pas de source. Armin Veh n'a pourtant pas hésité : sa passion du défi l'a emporté sur la crainte de l'échec. Veh n'aime pas la facilité. Premier obstacle franchi : conserver l'équipe. Il a convaincu les sceptiques. Plus fin tacticien que Magath mais aussi peu enclin au compromis que lui, il a séduit Wolfsburg. Veh, dont la carrière de joueur a été abrégée par une blessure, ne se contente pas de marcher sur les traces de son prédécesseur, même s'il n'a pas modifié la composition de l'équipe et qu'il est aussi dur à l'entraînement. Déjà champion avec Stuttgart en 2007, il avait essuyé un échec en Ligue des Champions : une victoire, cinq défaites. Il veut laver cet affrontet se faire un nom.