TACTIQUE

Quand le club de Volkswagen a remplacé Oliver Glasner par Mark van Bommel, il rêvait d'un football virevoltant, comme les Néerlandais l'aiment tant et le pratiquaient jadis (ou en tout cas plus que maintenant...). Succéder à l'Autrichien de 47 ans n'était pas chose aisée: celui-ci avait qualifié le VfL pour ...

Quand le club de Volkswagen a remplacé Oliver Glasner par Mark van Bommel, il rêvait d'un football virevoltant, comme les Néerlandais l'aiment tant et le pratiquaient jadis (ou en tout cas plus que maintenant...). Succéder à l'Autrichien de 47 ans n'était pas chose aisée: celui-ci avait qualifié le VfL pour la phase de groupes de Ligue des Champions grâce à une quatrième place en Bundesliga, mais il ne voulait pas suivre le cap indiqué par le CEO Jörg Schmadtke. L'ancien médian défensif a mis en place un 4-2-3-1 et exige que ses joueurs fassent constamment preuve d'ambition, d'engagement et d'enthousiasme, bref qu'ils soient à son image. "Un joueur en perte de balle doit être un lion. Il doit vouloir bouffer l'adversaire et le ballon. Il ne peut jamais être fatigué." Le directeur sportif Marcel Schäfer a composé un noyau jeune mais talentueux, dont le Diable rouge Casteels est le capitaine et le très fiable dernier rempart. Devant, le puissant Néerlandais Weghorst est préféré à Nmecha (ex-Anderlecht) depuis le début de la saison. L'Allemand espère pouvoir réaliser à Wolfsburg ce qu'il n'a pas réussi à faire à Manchester City: percer dans un grand championnat européen. La Ligue des Champions lui offre une belle occasion de se mettre en valeur. La saison dernière, Lukas Nmecha a terminé meilleur buteur d'Anderlecht, où il a largement contribué à la qualification pour les Champions play-offs. Il a également été champion d'Europe U21 avec l'Allemagne en juin dernier et a même inscrit le seul but de la finale face au Portugal.