Marlin Piana faisait partie de la douzaine de nouveaux à St-Trond mais achèvera la saison dans un club limbourgeois de D3, KVSK United. Tout comme Guy Mamoun, qui rejoint Kermt-Hasselt. Les deux avants illustrent l'échec de la politique de transferts. Michael Goossens a confirmé ce qu'on craignait : il est usé. Steven Rivic ne joue pas, le comportement de Samue...

Marlin Piana faisait partie de la douzaine de nouveaux à St-Trond mais achèvera la saison dans un club limbourgeois de D3, KVSK United. Tout comme Guy Mamoun, qui rejoint Kermt-Hasselt. Les deux avants illustrent l'échec de la politique de transferts. Michael Goossens a confirmé ce qu'on craignait : il est usé. Steven Rivic ne joue pas, le comportement de Samuel Ipoua, Papy Kimoto et Lassina Diabaté excède leurs coéquipiers. Marc Wilmots endosse la responsabilité de la situation, sauf pour Piana, dont le club revendique la découverte. Le stage en Turquie a déçu beaucoup de joueurs. Ils espéraient que Wilmots travaille l'esprit d'équipe. Il n'en a rien été. Le groupe est revenu divisé. Ipoua n'est pas apparu au petit-déjeuner pendant des jours, d'autres sont systématiquement arrivés en retard et n'ont pas respecté ce qui était convenu avec le staff médical. Wilmots a tout toléré. Jusqu'à ce que le capitaine Peter Delorge, Kris Buvens et Claude Kalissa en aient marre et se tournent vers lui. Le dernier jour, Wilmots s'est donc brièvement adressé au groupe. De retour en Belgique, il a instauré un tour de rôle pour le rangement du matériel après l'entraînement. On verra combien de temps ça durera. Wilmots n'a pas encore montré de ligne de conduite à St-Trond. Il a fallu attendre la cinquième journée pour qu'après un conseil interne de crise, Wilmots mette fin à son carrousel de tactiques et de systèmes. Il a remballé son entraîneur de terrain, Zoltan Kovacs, une fois le crédit de celui-ci épuisé auprès des joueurs mais il n'a pas repris Thomas Caers dans le staff alors qu'il était le leader dont le groupe a besoin. Wilmots préfère s'entourer de personnalités moins fortes comme Vince Briganti. On ne critique pas les entraînements ou les qualités humaines de Wilmots mais où sont la discipline et le team building ? Entre-temps, les rapports de force commencent à changer. Le test français que Wilmots aurait voulu embaucher après le stage ne vient pas. Il a dû céder face à l'avis négatif de Guy Mangelschots. " Je vous laisse la responsabilité de vos propos ", nous a répondu celui-ci. Wilmots, lui, n'a pas souhaité réagir. ( J. Hauspie) J.Hauspie