WilliamVainqueur a quitté le Standard en fin de saison dernière mais son lien avec le foot belge ne s'est pas tout à fait détricoté. Par exemple, il a donné le coup d'envoi de Standard - Bruges en décembre. Il a aussi tweeté après la mort de Junior Malanda : " Un grand joueur mais avant tout une grande personne. Courage à ses proches et à sa famille. On pense à toi, Junior. " Autre tweet à couleur belge : " Je ne regrette pas mon transfert au Dinamo Moscou. Je devais franchir un cap. Mais le Standard me manque. " E...

WilliamVainqueur a quitté le Standard en fin de saison dernière mais son lien avec le foot belge ne s'est pas tout à fait détricoté. Par exemple, il a donné le coup d'envoi de Standard - Bruges en décembre. Il a aussi tweeté après la mort de Junior Malanda : " Un grand joueur mais avant tout une grande personne. Courage à ses proches et à sa famille. On pense à toi, Junior. " Autre tweet à couleur belge : " Je ne regrette pas mon transfert au Dinamo Moscou. Je devais franchir un cap. Mais le Standard me manque. " Et encore ceci, en rapport plus ou moins direct avec notre foot : en septembre, il a touché Axel Witsel dans un contact rugueux lors du match entre le Dinamo et le Zenit. Une cheville de Witsel a trinqué et ça l'a empêché de préparer les matches contre Andorre et la Bosnie. " Il a agi dans le feu de l'action, sans vouloir me nuire ou me faire du mal, mais j'ai le sentiment qu'il aurait pu éviter ce contact malheureux, tant le ballon était déjà loin de lui, hors de portée. Il aurait pu s'abstenir ", a alors déclaré le Diable Rouge. Vainqueur reste Vainqueur : il met le pied. Comme c'était le cas quand il jouait chez nous, il prend son quota de cartes jaunes. Pour le reste, il fait une bonne première saison russe : 13 matches sur 16 possibles en championnat, neuf en Europa League (en comptant les tours de qualification), un en Coupe de Russie. Et surtout, son équipe fait un parcours superbe et inattendu. Le Dinamo, qui va maintenant affronter Anderlecht, est troisième avec un match en retard sur les autres équipes, même deuxième en tenant compte des points perdus. Ce sera compliqué d'aller déloger le Zenit de la première place, mais pour le premier accessit, tout est possible. Il y a aussi ce bulletin parfait en poules de l'Europa League : 18 sur 18 alors qu'il y avait notamment le PSV dans les adversaires. " Je ne vais pas dire que Vainqueur est une star de l'équipe ", lance Boris Bogdanov, du site sportbox.ru. " Les vedettes, ce sont les joueurs offensifs. Il y a Mathieu Valbuena, qu'on considère comme le meilleur joueur du championnat. Il s'est adapté à la vitesse de l'éclair, c'est rare pour un étranger. Il y a aussi Aleksander Kokorin, sans doute le meilleur attaquant russe en ce moment. Je mettrais Vainqueur sur le même pied qu'IgorDenisov, qui n'a pas encore retrouvé le niveau qu'il avait au Zenit. Dans l'entrejeu, ils font tous les deux le boulot. Ce ne sont pas des joueurs qui font lever un stade, c'est aussi leur rôle d'abord défensif qui veut ça, mais ils sont considérés comme des maillons très utiles de la chaîne. " PAR PIERRE DANVOYE