Du paradis à l'enfer. C'est ce qu'a été mai 2013 pour Roberto Martinez, l'actuel sélectionneur de la Belgique, alors coach de Wigan Athletic. En l'espace d'une semaine, son équipe a enlevé la FA Cup contre Manchester City, le grand favori, mais a perdu face à Arsenal un match crucial pour le maintien. Wigan a donc disputé la coupe d'Europe tout en évoluant en D2. Ce dimanche, le club est à nouveau sous les feux des projecteurs, à l'occasion de sa visite à Old Trafford. C'est exci...

Du paradis à l'enfer. C'est ce qu'a été mai 2013 pour Roberto Martinez, l'actuel sélectionneur de la Belgique, alors coach de Wigan Athletic. En l'espace d'une semaine, son équipe a enlevé la FA Cup contre Manchester City, le grand favori, mais a perdu face à Arsenal un match crucial pour le maintien. Wigan a donc disputé la coupe d'Europe tout en évoluant en D2. Ce dimanche, le club est à nouveau sous les feux des projecteurs, à l'occasion de sa visite à Old Trafford. C'est excitant pour l'actuel coach de Wigan, Warren Joyce, responsable de la formation des jeunes à Old Trafford depuis 2008. Il a fait un détour par l'Antwerp puis a été embauché par Wigan en octobre dernier, quand l'équipe a renvoyé son entraîneur. Qu'est-il arrivée à Wigan entre ces deux affiches ? Parfois de bonnes choses, plus souvent de mauvaises. Roberto Martinez a obtenu son transfert à Everton après la descente. Son successeur, Owen Coyne, n'a tenu que six mois : la rupture de style avait été trop brusque et les résultats étaient mauvais. Uwe Rösler a pris la relève et a également connu le paradis de la coupe puis l'enfer du championnat. Il a éliminé Manchester City en FA Cup et n'a été éliminé par Arsenal, en demi-finales, qu'aux tirs au but. Mais en championnat, il a perdu les play-offs pour la montée. Ensuite, ce fut la chute libre en League One, après trois changements d'entraîneur et une plainte pour racisme contre le président Dave Whelan, qui a fait fortune dans le business de vêtements de sport. Il avait défendu son entraîneur, qui avait insulté les Juifs et les Asiatiques. Whelan (77 ans) a conservé ses parts mais a cédé la présidence à son petit-fils, David Sharpe, un des plus jeunes présidents, à 23 ans. Gary Caldwell, capitaine en 2013 lors du succès en coupe, est devenu manager mais n'a pu éviter la descente. Il est remonté directement, avec un certain Will Grigg, international nord-irlandais très en forme. Après le Nouvel-An, il a inscrit vingt buts en 22 matches. Il a ensuite acquis le statut de héros à l'EURO. Cette saison, Wigan est de nouveau sous perfusion. Caldwell a été limogé après 14 journées et seulement deux victoires. Joyce ne fait pas beaucoup mieux : trois succès jusqu'à présent. Et Will Grigg ? Son feu s'est éteint : son dernier but en championnat, le cinquième, date du 27 septembre. Mais comme vous le savez, un match de coupe, c'est toujours spécial pour Wigan... PETER T'KINT