West Ham devrait toujours évoluer parmi l'élite : il a une bonne académie de jeunes, de fidèles supporters, en moyenne 30.000 en Championship, comme on appelle la D2, et est un club de tradition. Il y a deux ans, il s'est écroulé pour avoir tenté de rester dans le sillage des trois grands Londoniens, Arsenal, Tottenham et Chelsea. Pour apurer ses dettes, il a vendu ses meilleurs joueurs. Or, il en a une volée. Les internationaux actuels RioFerdinand, FrankLampard, Joe Cole, Jermaine Defoe, Michael Carrick et Glen Johnson ont été formés à W...

West Ham devrait toujours évoluer parmi l'élite : il a une bonne académie de jeunes, de fidèles supporters, en moyenne 30.000 en Championship, comme on appelle la D2, et est un club de tradition. Il y a deux ans, il s'est écroulé pour avoir tenté de rester dans le sillage des trois grands Londoniens, Arsenal, Tottenham et Chelsea. Pour apurer ses dettes, il a vendu ses meilleurs joueurs. Or, il en a une volée. Les internationaux actuels RioFerdinand, FrankLampard, Joe Cole, Jermaine Defoe, Michael Carrick et Glen Johnson ont été formés à West Ham. Malgré les efforts de Trevor Brooking, la relégation était inévitable. Longtemps, la remontée directe a été faisable. Les Hammers sont restés dans le premier peloton, ont terminé quatrièmes, joué la finale des playoffs pour le troisième billet montant mais là, Crystal Palace les a vaincus. La deuxième saison a été frustrante. Les supporters avaient un héros, Teddy Sheringham. L'ancienne vedette de Tottenham a marqué 20 buts à 39 ans et a été Joueur de l'Année. Pour le reste, le manager Pardew a vendu 25 joueurs, acheté 24 autres sans jamais trouver le bon rythme. L'équipe doit les playoffs à sa victoire dans le dernier match contre Watford. Elle a été la dernière qualifiée. La mission de Pardew était simplissime : gagner deux matches ou recevoir son bon de sortie. Les fans se moquaient bien de savoir que le club avait réduit sa dette de 75 millions de moitié. La chance a souri à Pardew : il a éliminé Ipswich, qui avait 13 points de plus en championnat, et battu Preston 1-0 en finale, le Preston que West Ham avait battu à deux reprises en championnat... BobbyZamora est le héros du tour final. Originaire de Tottenham, où il n'a guère eu de succès, il a été la cible des critiques avant d'éclore. En finale, il a même contraint Sheringham à faire banquette pendant 90 minutes. Et maintenant ? Le président Terence Brown a l'intention de consacrer 30 millions d'euros aux transferts et a promis que la nouvelle génération de jeunes étoiles resterait. Les statistiques ne parlent pas en sa faveur : des treize dernières formations promues par le biais du tour final, huit ont été reléguées immédiatement... CHELSEA a écopé d'une amende de 450.000 euros de la FA pour avoir approché Ashley Cole, le joueur d'Arsenal, à l'insu de son club. JoséMourinho est frappé d'une amende de 300.000 euros et Cole de 150.000 mais celui-ci va en appel. Chelsea cherche un arrière gauche. Il se tourne vers le marché international et a approché Kaladze (Milan) et l'Espagnol Del Horno. La presse brésilienne pense qu' Adriano (Inter) va être le prochain avant de Chelsea. NIKE fait pression sur Manchester United. Les Américains, qui ont un contrat de 13 ans d'une valeur de 450 millions, exigent des succès, sous peine de se délier. EDWIN VAR DER SAR quitte Fulham pour Manchester United. GRAEME LE SAUX raccroche. Il a évolué 18 ans parmi l'élite. Il s'est fait un nom à Chelsea. La saison passée, il jouait à Southampton. ÉQUIPE NATIONALE. L'Angleterre a remporté son deuxième match amical en Amérique. Avec trois buts, Michael Owen lui a offert sa victoire 3-2 contre Colombia. Owen a inscrit 32 buts en 70 matches pour l'Angleterre et dépasse déjà Alan Shearer au classement de tous les temps. Bobby Charlton emmène les statistiques anglaises avec 49 buts, un de plus que Gary Lineker. (P. T'Kint)