De toute façon, les policiers coréens sont des maîtres es rixes. Un membre du corps d'élite a le niveau d'un marine ou d'un membre des Forces Spéciales. Il y a aussi les brigades anti-terroristes, en plus de ce fameux corps d'élite, qui doit veiller à ce que cette Coupe du Monde soit la plus sûre de tous les temps. Ceux qui n'obéiront pas le sentiront passer. Un froncement de sourcils, un regard de travers, même respirer sans une permission expresse est formellement déconseillé. La barrière linguistique ne cause pas le moindre p...

De toute façon, les policiers coréens sont des maîtres es rixes. Un membre du corps d'élite a le niveau d'un marine ou d'un membre des Forces Spéciales. Il y a aussi les brigades anti-terroristes, en plus de ce fameux corps d'élite, qui doit veiller à ce que cette Coupe du Monde soit la plus sûre de tous les temps. Ceux qui n'obéiront pas le sentiront passer. Un froncement de sourcils, un regard de travers, même respirer sans une permission expresse est formellement déconseillé. La barrière linguistique ne cause pas le moindre problème en la matière. Même s'ils ne parlent pas un mot d'anglais, vous les comprendrez vite. Très vite. Spiderman au Japon!Au Japon, par contre, roter, arracher son t-shirt pour exhiber quelques tatouages sur une large poitrine et crier "bouh" suffit à faire fuir tout un corps policier. Les policiers nippons n'ont pas la moindre expérience de ce genre de confrontations et il est difficile de prendre au sérieux leur dernière trouvaille: le webgun. Oui, vraiment. Ils ont fièrement présenté un fusil qui permet de lancer une toile d'araignée sur les meneurs des combats! La question est moins de savoir si ça va fonctionner que s'il est souhaitable que ça marche. Car si vous jetez ce filet sur un groupe, vous avez toutes les chances d'y attraper quelques hooligans anglais, mais aussi quelques Japonais malencontreusement égarés et quelques hooligans argentins. On peut difficilement croire qu'ils vont jouer aux cartes tous ensemble. A moins que ce ne soit la stratégie de la police: faire en sorte que les hooligans se neutralisent mutuellement et considérer le reste comme des dommages collatéraux. C'est de toute façon à la mode. Un an plus tard, il suffit d'organiser un service en mémoire aux victimes, avec des fleurs et des excuses, pour tout arranger. Croyez-moi: les agents de police et les commerçants sont les principaux pourvoyeurs d'offrandes aux dieux japonais, pour l'instant. Rentrer les vélosDes commerçants envisagent, sans doute avec pertinence, de fermer boutique lors des matches à risque. Une délégation de commerçants d'Osaka a demandé quelles mesures de prévention elle pouvait prendre. On lui a répondu de veiller à rentrer les vélos. Voilà, c'est réglé. Retenons notre souffle. Je suis convaincu que l'ambiance restera calme dans l'enceinte des stades, à l'exception de l'un ou l'autre incident isolé. Il en va tout autrement avant et après les matches. Prenez le cas de ce match Angleterre-Argentine: on dirait qu'on cherche les problèmes en le laissant fixer à 20h30. Les deux camps auront tout loisir de s'enivrer la journée avant de rejoindre le stade et d'échanger amicalement des voeux. Robert Maes,