Et la paire supersonique devrait mettre un tas de choses au point concernant les rôles les meilleurs des Marc Wilmots et Gert Verheyen en les reléguant sans aucun doute au niveau de la ligne médiane avec Bart Goor à gauche et Timmy Simons au centre.
...

Et la paire supersonique devrait mettre un tas de choses au point concernant les rôles les meilleurs des Marc Wilmots et Gert Verheyen en les reléguant sans aucun doute au niveau de la ligne médiane avec Bart Goor à gauche et Timmy Simons au centre. C'est l'intérêt de tout le monde qu'Emile et Wesley apprennent à jouer ensemble. Ils représenteraient en cas d'atomes crochus une double menace inquiétante pour toutes les défenses du monde. Outre ce test qui pourrait offrir des perspectives terriblement alléchantes, on voudrait également voir où en est Branko Strupar et analyser sa complémentarité actuelle avec Emile et Wesley. Bref, si Bob the Coach avait vraiment le choix, il ferait disputer une période au duo Emile-Wesley, une autre à Branko-Emile et une à Branko-Wesley. Waseige aurait bien besoin de trois tiers-temps et doit un peu se sentir dans la peau d'un millionaire qui ne sait pas laquelle de ses voitures de luxe va sortir du garage pour le week-end. Bref, un simple problème de luxe en attaque. C'est rarement arrivé à nos entraîneurs fédéraux. A l'avenir, ça ne devrait plus se passer. Preud'homme va agir comme directeur sportif et faire en sorte que les efforts de Luciano D'Onofrio et Alphonse Costantin (deux hommes qu'il apprécie énormément) soient toujours bien interprétés par tout le monde. Bref, Michel va faire en sorte qu'une bonne approche sportive nimbe Sclessin d'une ambiance enfin positive. La preuve: le bonhomme connaît la musique mais n'a pu, dans sa position de coach, éviter la dégringolade de son équipe au classement qu'il emmenait en début d'année avec Bruges. On aurait voulu le voir plus longtemps sur le banc mais comme les êtres humains ne fonctionnent jamais aussi bien qu'en faisant ce qu'ils veulent, le Standard a bien de la chance de l'avoir -aussi- comme directeur sportif, tâche qu'il avait déjà remplie à Benfica.Preud'homme veut que le ballon arrive le plus vite possible dans les 16 mètres adverses et que le Standard joue dans le même esprit qu'avant? C'est possible. A condition de conserver un effectif de choix. Mais là aussi, il est rassuré... Un nouveau jour se lève-t-il (enfin) sur Sclessin? Preud'homme est très persuasif...John Baete,