Vous avez débuté en radio avant de commenter des matches de plus en plus importants. Pourtant, au sein de la rédaction de RTL, tout le monde n'était pas convaincu par votre profil...

J'ai connu une bonne progression et je continue d'apprendre. Je suis bon dans certains aspects et perfectibles dans d'autres. Rien n'est jamais top ! Parfois, j'arrive à " lire " facilement un match, parfois non. Je dois aussi m'habituer à différents commentateurs. L'important, c'est que je m'amuse. La radio m'a beaucoup apporté car j'ai pu faire mes preuves et apprendre le métier. Quand ...

J'ai connu une bonne progression et je continue d'apprendre. Je suis bon dans certains aspects et perfectibles dans d'autres. Rien n'est jamais top ! Parfois, j'arrive à " lire " facilement un match, parfois non. Je dois aussi m'habituer à différents commentateurs. L'important, c'est que je m'amuse. La radio m'a beaucoup apporté car j'ai pu faire mes preuves et apprendre le métier. Quand j'étais joueur, j'abordais les rencontres en étant le plus cool possible et en voulant donner le meilleur de moi. J'ai gardé cette attitude comme consultant. C'est Stéphane Pauwels qui m'a téléphoné et tendu la main. On dit beaucoup de choses sur lui mais son apport est conséquent. Il respecte ses collaborateurs et c'est très important pour moi. On ne le changera pas et moi non plus ! Les débats sont parfois agressifs, mais cela me plaît et cela n'a pas d'impact sur la considération que nous nous portons. Et si je n'ai pas le même avis que lui, je ne vais pas me gêner de le contrarier. Cela date du mois de septembre, quand RTL Sport a présenté son dispositif médiatique. Herpoel et moi appartenons au clan des sceptiques. Vu l'évolution du Standard, j'aurais pu changer d'avis mais je reste fidèle à ma première parole. Ce qui est certain, c'est qu'on ira le manger ce plat... En bien ou en mal pour nous ! Le foot est mon sport et je garde certaines ambitions. J'ai une expérience que j'aimerais partager, notamment auprès des jeunes. Je ne souhaite pas forcément entraîner en D1 car ce n'est pas une tâche aisée même si on ne sait jamais... Non, je serai content si nous gagnons. Je suis d'origine italienne mais je suis né ici et j'ai porté les couleurs de la Belgique. Ce sera un match particulier pour les Italiens issus de l'immigration et il doit être placé sous le signe de l'amitié. La Belgique sera l'équipe à battre et l'Italie l'outsider. PAR SIMON BARZYCZAK" A l'Euro, je n'aurai pas le coeur déchiré lors de Belgique-Italie " - WALTER BASEGGIO