Titre du site HetNieuwsblad.be le 8 juillet à 21h53 : le Club Bruges est ratissé par Waasland Beveren. L'article faisait le point des matches amicaux de la journée. Le Club et Waasland Beveren se trouvaient tous deux en stage aux Pays-Bas et y avaient croisé le fer. Score : 0-2, sur des buts de Boljevic et Gano. Waasland Beveren alignait l'équipe qui allait ensuite convaincre en championnat, après avoir été retouchée : Goblet a été remplacé par Roef dans l'équipe-type, Buatu par Moren, Co...

Titre du site HetNieuwsblad.be le 8 juillet à 21h53 : le Club Bruges est ratissé par Waasland Beveren. L'article faisait le point des matches amicaux de la journée. Le Club et Waasland Beveren se trouvaient tous deux en stage aux Pays-Bas et y avaient croisé le fer. Score : 0-2, sur des buts de Boljevic et Gano. Waasland Beveren alignait l'équipe qui allait ensuite convaincre en championnat, après avoir été retouchée : Goblet a été remplacé par Roef dans l'équipe-type, Buatu par Moren, Cools par Angban et Gano par Thelin. Les principes -beaucoup de mouvements et du bon football- étaient déjà perceptibles. Il faut toujours se méfier de ces instantanés. Le Club était toujours en pleine recherche, il alignait encore Claudemir, Acolatse et Perbet. En plus, Mera, en défense, découvrait un football très différent du colombien. Philippe Clement avait surtout attaché une importance morale à cette victoire : elle avait convaincu ses joueurs qu'ils pouvaient évoluer autrement que les années précédentes. Faire autre chose, donc, que se replier et contrer. Non, ils étaient aussi capables d'exercer une pression vers l'avant, grâce à un meneur de jeu qui était aussi un bon finisseur. Une semaine plus tard, l'équipe confirmait. Waasland Beveren constituait le partenaire de Zulte Waregem, lauréat en coupe, dans un dernier galop d'échauffement avant la supercoupe. Une fois encore, les sites spécialisés avaient loué les Jaune et Bleu, au terme d'un solo de Gano, auteur du 1-0. Quatre mois plus tard, l'équipe a poursuivi sur la lancée de son été. Le départ de Gano l'a un instant déstabilisée. Résultat : un revers 2-3 à domicile contre Lokeren, suivi par un autre 1-0 au STVV. Avec une seule victoire dans les cinq premiers matches, Waasland-Beveren s'est attiré des compliments pour son jeu mais a pris peu de points. Clement ne s'en est pas trop soucié, si ce n'est en préférant le solide Angban à Cools. Après de longues recherches, il a été sauvé, indirectement, par Anderlecht : Roef a comblé une lacune dans le but et Thelin en pointe. Cette fois, les points ont suivi : dix sur quinze en septembre, neuf sur quinze en octobre. Le tout avec les compliments des observateurs. L'équipe peut-elle faire mieux au second tour ? Le noyau est plus étoffé. Avec un seul match par semaine, elle aura plus de temps pour le travail en profondeur, un luxe pour Clement, habitué depuis des années à un automne chargé, à cause des coupes d'Europe. par Peter T'Kint