Ostende, l'autoritaire champion de Division Deux, a perdu sa virginité durant l'intersaison, quand il est apparu qu'au printemps, le président Lejaeghere avait vendu ses parts à Decuyper, le CEO de Zulte Waregem. L'affaire ne s'est pas faite mais le club était bel et bien à vendre, ce qui illustre l'état des finances du club côtier. Après la promotion, l'entraîneur Vanderbiest a annoncé vouloir conserver le noyau tout en le renforçant à certains postes. Depuis, il a accueilli cinq joueurs libres : Berthelin (troisième gardien et coach de ceux-ci), Dessaer, Brillant, Hempte et Van Imschoot, auxquels s'ajoute une location, Foket, de Gand.
...

Ostende, l'autoritaire champion de Division Deux, a perdu sa virginité durant l'intersaison, quand il est apparu qu'au printemps, le président Lejaeghere avait vendu ses parts à Decuyper, le CEO de Zulte Waregem. L'affaire ne s'est pas faite mais le club était bel et bien à vendre, ce qui illustre l'état des finances du club côtier. Après la promotion, l'entraîneur Vanderbiest a annoncé vouloir conserver le noyau tout en le renforçant à certains postes. Depuis, il a accueilli cinq joueurs libres : Berthelin (troisième gardien et coach de ceux-ci), Dessaer, Brillant, Hempte et Van Imschoot, auxquels s'ajoute une location, Foket, de Gand. La hiérarchie est claire dans le but : 1. Le Congolais Kudimbana, 2. Dumesnil, 3. Berthelin. Sur le flanc droit, le capitaine Luissint est un choix logique, avec De Schutter comme première doublure. De l'autre côté, le Belgo-Grec Kaminiaris a dû céder sa place à Hempte (31 ans), un des rares défenseurs dotés d'expérience parmi l'élite (Gand, Mouscron et Courtrai ainsi que Roda JC depuis trois ans). Au coeur de la défense, Vanderbiest a un problème de luxe : cinq joueurs pour deux places. Brillant, un des rares bons joueurs du Beerschot la saison passée, revient à Ostende après un an et est flanqué de Schmisser, auteur de huit buts la saison passée. Martens, Dequaire et Dessaer guettent leur chance, ce dernier, venu de Woluwe, ayant une légère avance sur ses rivaux. Au milieu défensif, Dessaer est flanqué de Van Imschoot, qui compte près de 200 matches en Division Un mais qui a évolué dans un registre plus offensif à Saint-Trond, à Westerlo et à Mons. Cela peut d'ailleurs constituer un atout important quand Ostende ne subira pas ses matches. A droite de l'entrejeu, Vanderbiest préfère Brouckaert, sous contrat depuis décembre 2011, après avoir bien servi Tubize, lorsqu'il était en D1. Âgé de 25 ans, Brouckaert, auteur de onze buts et de 19 assists la saison passée en D2, possède tous les atouts requis - condition, mentalité et technique - pour devenir une des révélations de la saison et franchir un cap supplémentaire. Le médian gauche Jonckheere (23 ans), bon ballon au pied et à la récupération, a été la plaque tournante de l'équipe championne mais il effectue ses débuts à ce niveau. Ses doublures ne sont pas plus chevronnées : Foket a 18 ans et Coussement, formé par le club, en compte 22. Après le départ de Dissa, qui a participé à tous les matches mais n'a trouvé le chemin des filets qu'à six reprises, et de Vandamme (Union), le compartiment offensif est réduit à une peau de chagrin, même si Vanderbiest espère toujours un " effort " de sa direction. Moreels, à nouveau titulaire après sa blessure aux abdominaux, et Siani, transféré d'Anderlecht pendant la trêve hivernale, vont lutter pour la place aux côtés de Depoitre. L'attaquant de 24 ans a été le meilleur réalisateur de l'équipe avec 14 buts la saison passée, il a été vendu à Zulte Waregem en janvier mais avec l'autorisation de rester à Ostende jusqu'à la fin de la saison. Depoitre rêvait de participer à la Coupe d'Europe avec Zulte mais il a été contraint de reprendre les entraînements avec Ostende. Parviendra-t-il à faire une croix sur ce transfert raté ? Ostende est parvenu à conserver l'essentiel de son noyau et il espère continuer à miser sur ses points forts, la volonté et l'opportunisme. Cependant, son début de saison, avec des matches contre Genk et le Club, est très ardu et pourrait hypothéquer le reste de la saison.PAR CHRIS TETAERT