Vous venez d'être papa. Comment cela se passe-t-il?
...

Vous venez d'être papa. Comment cela se passe-t-il?Bob Peeters (28 ans): J'ai dû m'y habituer mais c'est très amusant. J'en profite beaucoup. Quand je vois ma fille sourire, ma journée est réussie. D'où vient son prénom?Saar, c'est un vieux prénom hollandais mais je n'en savais rien. C'est ce qu'on m'a dit ici en Hollande. J'avais entendu ce prénom et je le trouvais très joli. Nous voulions un prénom qui soit à la fois court, facile et peu courant. Pour le moment, nous l'appelons Saartje mais si elle grandit comme son père et mesure 1,80 mètre plus tard, Saar conviendra sans doute mieux, n'est-ce pas? Comment vous êtes-vous adapté à la vie aux Pays-Bas?Au début, nous avons vécu à l'hôtel pendant trois mois et je commençais à en avoir marre. Nous avions juste un lit et une télévision. C'était plutôt monotone. De plus, Ils travaillait toujours et j'étais souvent seul. En novembre de l'année dernière, nous avons alors déménagé à Driel, pas très loin d'Arnhem. J'ai également dû m'habituer à la mentalité hollandaise qui est très différente de celle du Limbourg. Cela va jusqu'aux habitudes alimentaires. Ici, la viande, le fromage et la charcuterie sont préemballés. Ils ne connaissent pas non plus le Coca Light en bouteille. C'est pourquoi, quand nous rentrons en Belgique, nous ramenons des choses que nous ne trouvons pas ici. Je dois dire qu'aujourd'hui, j'ai plus l'impression de jouer à l'étranger que lorsque je portais le maillot de Roda. A l'époque, nous habitions d'ailleurs toujours en partie à Lanaken.Quel genre de musique aimez-vous?Voici peu, nous avons assisté au concert de Clouseau et nous avons également suivi la Night of the Proms mais, en fait, mes goûts musicaux sont très vastes. J'aime pratiquement tout, sauf la techno et la house. Avant, j'achetais facilement deux à trois CD par semaine. Aujourd'hui, j'en acquiers moins parce que j'achète des DVD, comme le concert de Robbie Williams. Je suis un grand fan. Je peux dire que la musique, c'est mon passe-temps favori.Avez-vous d'autres hobbies?Avant, je jouais régulièrement aux cartes et au snooker. En Hollande, c'est moins habituel. Actuellement, outre la musique, il y a ma fille. J'aime également mon ordinateur. J'allais souvent pêcher aussi. C'est moins le cas aujourd'hui. Pourtant, cela me détend. Beaucoup de gens me demandent quel plaisir j'y éprouve mais c'est terrible.Quel est le plus grand défi que vous ayiez jamais relevé?Eduquer ma fille! Jusqu'ici, tout est parfait. Evidemment, on ne sait jamais à quoi s'attendre. C'est peut-être un cliché mais sa naissance fut le plus beau moment de ma vie. Je n'avais jamais été aussi calme que le jour de l'accouchement. Saar est d'ailleurs très calme également. Sauf quand elle a faim: là, elle est intenable. Elle doit tenir cela de son père (il rit). Quel est votre plat préféré?Le vol-au-vent avec de la purée et de la salade. Je n'ai pas besoin de repas chic et je manque pratiquement de tout. Plus c'est simple, mieux c'est. Pour les sandwiches, je ne suis pas très difficile non plus: une tartine de fromage me convient parfaitement.Savez-vous cuisiner?Absolument pas! Je sais cuire un oeuf, préparer les pâtes et réchauffer quelque chose au micro-ondes, c'est tout.Dans quelle mesure Bob s'occupe-t-il du bébé?Ils Syen (30 ans): Comme j'allaite, je dois me lever chaque nuit mais après son repas, Bob prend le relais. Il m'aide aussi à donner le bain. Il doit seulement encore s'habituer à changer les langes. Pour le moment, il sait quand on doit le faire. Voici peu, il m'a téléphoné pour me dire de rentrer rapidement à la maison parce que Saar avait faim. En fait, quand je suis arrivée, il s'est avéré que son lange était tout sale... S'occupe-t-il du ménage?Je n'ai pas à me plaindre. Il fait ce qu'il peut pour m'aider: il passe l'aspirateur, fait les courses.Comment Saar sera-t-elle éduquée?Nous avons décidé de lui tracer une ligne de conduite: si papa refuse quelque chose, maman refuse aussi. Et inversément. Nous accordons également beaucoup d'importance à la politesse: je veux pouvoir aller partout avec mes enfants.Que faites-vous pour occuper vos loisirs?Depuis que je ne travaille plus, j'ai davantage de temps libre mais, actuellement, notre fille occupe tout mon temps. Lorsque nous habitions encore en Belgique, j'ai travaillé pendant cinq ans chez un agent d'assurance à Anvers mais après le déménagement, ce n'était plus possible. Au début, ce fut difficile car j'étais habituée à me lever à 6 heures et à rentrer à 17 heures 30. Alors, au début, j'ai beaucoup dormi.Etes-vous sportive?J'ai toujours fait beaucoup de sport. En Belgique, j'essayais de faire quelque chose trois fois par semaine: du fitness, de l'aérobic. Je me sens bien quand je fais du sport et j'aimerais continuer ici aussi. Actuellement, je dois être très prudente à cause de l'allaitement. Plus tard, je vais m'y remettre.Comment s'est passée votre grossesse?Les trois premiers mois furent très difficiles. J'étais très malade mais, par la suite, cela s'est amélioré. J'en ai tout de même profité. J'étais chez moi et je pouvais écouter mon corps. Quand j'étais fatiguée, je me reposais. Je peux donc dire que j'ai eu une belle grossesse.N'avez-vous jamais songé à vous marier avant d'avoir un enfant?Au début, oui mais mon père est décédé voici deux ans et mon idéal de mariage est tombé à l'eau car j'aurais aimé que Bob puisse lui demander ma main. Depuis, le mariage n'est plus une priorité. Peut-être nous marierons nous un jour mais rien n'est décidé.Bob est-il romantique?Non, absolument pas! Même pour mon anniversaire, il me demande ce que je veux. L'an dernier, à la Noël, il m'a tout de même surpris. Hormis les cadeaux auxquels je m'attendais, il m'a offert une chaîne. Je ne suis pas hyper-romantique non plus mais j'aime aller à la mer pour me promener sur la plage. Or, je sais que lui déteste cela. Par contre, avec Saar, il accepte d'aller se promener.Voulez-vous une grande famille?Oui. J'aimerais trois enfants et Bob, quatre. Nous verrons. En tout cas, il y en aura un deuxième. Et comme j'ai déjà 30 ans, il faudra que ce soit rapidement.Comment voyez-vous l'avenir?Nous resterons sans doute encore un peu ici. Bob rêve d'aller plus loin. Quant à moi, j'aimerais retourner travailler. 12Ilse Peleman