A Gand, Bjorn Vleminckx a fait pencher la balance en faveur de son Malinwa. Il a été impliqué (de la tête) dans les trois buts. Sur le premier, il reprend habilement un centre et le gardien Bojan Jorgacevic dévie dans son but. Sur l'égalisation gantoise, c'est lui - sur un coup-franc - qui met la balle dans son but mais il se rachète à l'heure juste en propulsant un corner de Julien Gorius dans le but des ...

A Gand, Bjorn Vleminckx a fait pencher la balance en faveur de son Malinwa. Il a été impliqué (de la tête) dans les trois buts. Sur le premier, il reprend habilement un centre et le gardien Bojan Jorgacevic dévie dans son but. Sur l'égalisation gantoise, c'est lui - sur un coup-franc - qui met la balle dans son but mais il se rachète à l'heure juste en propulsant un corner de Julien Gorius dans le but des Buffalos. L'Anversois a de plus en plus de rendement et de punch. Dix buts sur 30 matches l'an passé. Il n'aura que 23 ans le 12 décembre et on en oublie qu'il avait signé une quarantaine d'apparitions pour Beveren entre 2002 et 2005 dès ses 17 ans... Ceux qui le traitent de petit Wilmots se trompent. C'est le nouveau Wesley Sonck. Il lui ressemble dans la puissance et le style de jeu. En plus costaud encore : 1m83 et 83 kg. En plus, il provoque aussi l'adversaire en flirtant avec l'arrogance. Mais Vleminckx est (comme Sonck) un bon vivant : il était venu causer de manière très sympa avec les journalistes après le match avec une cannette de bière (celle obligatoire en D1) : " Mais juste une, hein ! Pour la soif... Mercredi, on joue contre le Club Bruges et on peut les prendre. Malines est une équipe très soudée. On a souffert en début de saison mais maintenant notre collectif est de nouveau en place. A Gand par contre, on n'a pas souffert. Ils ont essayé de jouer au football mais ne nous ont pas inquiétés. C'est uniquement en balançant des longs ballons qu' Olivier Renard a eu un peu de travail. On n'est pas facilement impressionné, de toute manière ". Samedi à Gentbrugge, de manière étonnante, Malines était sûr de lui malgré l'absence de son deuxième attaquant le plus important, le Camerounais Aloys Nong, out pour trois mois. Les joueurs de Michel Preud'homme étaient étonnamment fébriles. Comme s'ils ne se sentaient pas à la hauteur du foot léché demandé par leur coach alors qu'il leur manquait déjà l'un ou l'autre titulaire ? En plus, ils perdirent très tôt le stoppeur brésilien Adriano Duarte (ex-Mons) sur problème musculaire et l'attaquant slovène Zlatan Ljubijankic qui percuta un tableau de pub et s'entailla la rotule sur six centimètres. Malines durcissait le match et perdit deux joueurs sur blessures : le médian Julien Gorius (entorse) et le stoppeur Jeroen Mellemans (commotion cérébrale) mais conserva une foi impressionnante. Bruges est prévenu. JOHN BAETE