Karel Aalbers tente de réussir à Vitesse, son premier amour, ce qu'il n'a pu faire ailleurs, comme au FC Malines. L'ancien président ne cesse de rallier des sponsors et des supporters qui tentent de s'emparer du pouvoir à Vitesse. La récente démission de la direction rend une chance à Aalbers.
...

Karel Aalbers tente de réussir à Vitesse, son premier amour, ce qu'il n'a pu faire ailleurs, comme au FC Malines. L'ancien président ne cesse de rallier des sponsors et des supporters qui tentent de s'emparer du pouvoir à Vitesse. La récente démission de la direction rend une chance à Aalbers. Le nouveau directeur, Theo Mommers (40 ans), nommé à titre intérimaire, a la délicate mission de rendre gérable le vaste foutoir qu'est devenu Arnhem. La vacance du pouvoir a engendré un mouvement en faveur du retour d'Aalbers, qu'il s'agisse des clubs de supporters ou des membres du businessclub. Ces personnes ont envoyé une lettre ouverte à la commune. Elles demandent à celle-ci de donner le pouvoir à Aalbers et à TCN, un concepteur de projets. Entre-temps, l'ancien président n'a pas perdu son temps. Il a déjà eu des entretiens avec la commune. Durant ceux-ci, il a promis d'apporter au club 2,5 millions d'euros, grâce à des sponsors, mais en échange, il exige une fonction au sein du club. Il faut souligner que Mommers n'est pas vraiment opposé à un retour d'Aalbers. Cependant, c'est à la Ville de former une nouvelle direction. L'incertitude qui plane depuis longtemps sur l'identité des nouveaux dirigeants empêche le club de contacter de nouveaux sponsors : logiquement, ceux-ci veulent savoir si les futurs dirigeants pourront respecter les engagements pris. Pour l'instant, Theo Mommers est seul dans la tempête. Sa nomination permet au moins d'entamer le grand nettoyage. Mommers est un économiste et il va mettre fin aux dépenses inconsidérées de Vitesse, qui a pris l'habitude d'enrôler un élément onéreux pour chaque joueur qui part. La KNVB exige du club un plan d'assainissement. Vitesse doit apurer une dette de plusieurs millions, en vendant des joueurs, de préférence dotés de gros contrats comme Bob Peeters et Didier Martel. Edward Sturing, l'entraîneur, est contraint de s'accommoder de cette situation. Mommers est très déterminé : " Pour le moment, je ne puis rien garantir. Notre situation est vraiment extrême, comme celle de Fortuna Sittard. Je ne crains pas les cadavres que je pourrais trouver dans les placards mais je constate quand même que nous ne manquons pas de problèmes ". Mommers estime que sa première tâche est de dialoguer avec les supporters et les sponsors et de dégager un consensus. Les partisans d'Aalbers en sont enchantés. (F. Vanheule) COUPE JOHAN CRUIJFF. PSV-FC Utrecht 3-1. MAXWELL, dont le contrat s'achève en fin de saison, n'est pas à vendre, d'après Arie van Eijden, le directeur général de l'Ajax. JOOST VOLMER (29 ans) quitte l'AZ pour un club de D2 anglaise, West Bromwich Albion. JOHAN ELMANDER (Feyenoord) est cédé au NAC. RAHAMAT MUSTAPHA (21 ans), libre, quitte Vitesse pour le Sparta. L'AJAX souhaite prolonger le contrat de Ronald Koeman jusqu'en 2006. Les deux parties entameront les négociations fin septembre. VITESSE est privé pour trois mois de son attaquant camerounais, Kalle Sone, victime d'une fracture au pied. DENNY LANDZAAT n'est plus capitaine de Willem II. Fâché de l'échec de son transfert à Feyenoord, le joueur a rendu son brassard à l'entraîneur, Mark Wotte. FEYENOORD a enrôlé l'international égyptien Hossam Ghali (22 ans), qui peut jouer en défense comme dans l'entrejeu. Il a coûté un million et demi. Il vient d'Al Ahly, du Caire. Il a signé pour quatre ans. TOSHIYA FUJITA (31 ans) est loué pour une saison au FC Utrecht. Le Japonais, international à 11 reprises, est un médian. Il est originaire de Jubilo Iwata. LE FC TWENTE loue à Hanovre 96 l'attaquant suisse Blaise N'Kufo (28 ans).