L'Arsenal actuel n'est plus guère comparable à l'équipe d'il y a dix ans Boring Arsenal, du fait du jeu démodé de George Graham. L'équipe actuelle n'est plus guère éloignée de l'élite européenne absolue. Arsenal aligne également la meilleure formation de son histoire, si on en croit Frank Stapleton et Alan Smith. Les anciens attaquants du club londonien, qui ont tous deux inscrit plus de 100 buts officiels, estiment Arsenal prêt à devenir une puissance nationale et européenne durable.
...

L'Arsenal actuel n'est plus guère comparable à l'équipe d'il y a dix ans Boring Arsenal, du fait du jeu démodé de George Graham. L'équipe actuelle n'est plus guère éloignée de l'élite européenne absolue. Arsenal aligne également la meilleure formation de son histoire, si on en croit Frank Stapleton et Alan Smith. Les anciens attaquants du club londonien, qui ont tous deux inscrit plus de 100 buts officiels, estiment Arsenal prêt à devenir une puissance nationale et européenne durable. Stapleton: "Sur ces cinq dernières années, je trouve qu'il n'y a pas de grande différence entre United et Arsenal. En Premiership, entre 1998 et 2001, Arsenal a été le seul club capable de se frotter à Manchester United. Celui-ci a conquis trois titres durant ce laps de temps alors qu'Arsenal a dû se contenter de la deuxième place". Smith: "Si Manchester United a été l'équipe des années '90, c'est essentiellement grâce au treble de 1999 (titre, Cup et Ligue des Champions). Cet exploit a marqué les esprits alors qu'Arsenal ne pouvait rien y opposer. Cependant, s'il reconduit son titre national cette saison et qu'il va loin en Ligue des Champions, la roue pourrait bien tourner, définitivement". Les anciennes gloires ne tarissent pas d'éloges sur le manager français. Stapleton: " Wenger a conféré un autre visage à Arsenal. Il a investi en joueurs, en organisation et en infrastructures. Le club lui a accordé le temps nécessaire à la formation d'une équipe de haut niveau. Il est manager dans le sens le plus large du terme. Il est surtout un maître es psychologie. Sa connaissance du marché et des joueurs est inégalable. C'est lui qui a permis au club de former une équipe bien équilibrée. A mes yeux, elle est la plus forte de l'histoire du club". Smith: "Wenger est un homme extrêmement intelligent. Il ne commet pas de folies et prépare parfaitement ses joueurs. Son équipe, très soudée, veut à tout prix écrire une page d'histoire. J'ai rarement vu un noyau aussi complet en Angleterre. Arsenal est un alliage de puissance collective et de talent individuel. Le mérite en revient à Wenger".Pourtant, Arsenal a dû patienter longtemps avant de récolter les fruits de ses efforts... Stapleton: "On n'achète pas un triomphe européen. Regardez Manchester United. Il n'a remporté la Ligue des Champions qu'après plusieurs saisons difficiles. De telles victoires requièrent des années d'expérience à ce niveau. Pour accroître ses chances, une équipe a besoin de joueurs internationaux, d'éléments qui ont disputé une Coupe du Monde, sont habitués à évoluer à ce niveau et à gérer la pression. C'est pour ça que la formation actuelle, avec Patrick Vieira, Dennis Bergkamp, Gilberto Silva et Thierry Henry, a de grandes chances". Smith: "En fait, jusqu'à cette saison, Arsenal a évolué en dessous de son niveau réel, dans les joutes européennes. En déplacement, l'équipe a manqué d'assurance, ce qui ne semble pas être le cas depuis le début de l'exercice actuel. Le flair dont a fait preuve Henry contre l'AS Rome paraît s'être généralisé".Arsenal a quand même des points faibles? Stapleton: "Le seul, c'est que l'équipe ne parvient pas toujours à évoluer à un tel niveau. Mais à domicile, Arsenal est généralement très fort. Une erreur adverse lui suffit". Smith: "Parfois, tout semble être trop facile et Arsenal pèche à la finition, par négligence. La défense est encore fragile, ce qui coûte des points. Par contre, la vitesse d'exécution de l'équipe et la précision de ses passes en contre confinent la perfection".