Les dossiers chauds se bousculent à la porte du stade du Pays de Charleroi. Stéphane Demol est arrivé au poste d'entraîneur et a fait connaissance avec son noyau dès cette semaine. Mais aussi avec le centre d'entraînement. Lui qui pensait avoir tout vu à Chypre... Il a avoué que ce n'était pas possible de s'entraîner sur de tels terrains et qu'il espérait que les ouvriers communaux allaient rentrer très vite de vacances. Il a même demandé... que les buts soient repeints. Des buts blancs, c'est quand même le minimum syndical. A part ça ? " Je suis très content de ...

Les dossiers chauds se bousculent à la porte du stade du Pays de Charleroi. Stéphane Demol est arrivé au poste d'entraîneur et a fait connaissance avec son noyau dès cette semaine. Mais aussi avec le centre d'entraînement. Lui qui pensait avoir tout vu à Chypre... Il a avoué que ce n'était pas possible de s'entraîner sur de tels terrains et qu'il espérait que les ouvriers communaux allaient rentrer très vite de vacances. Il a même demandé... que les buts soient repeints. Des buts blancs, c'est quand même le minimum syndical. A part ça ? " Je suis très content de mes premiers jours ", expliquait-il ce week-end. Mais dans le dossier de son adjoint, il a subi son premier coup d'arrêt. Alors qu'il désirait obtenir Mbo Mpenza, celui-ci a d'abord postposé sa décision avant de devoir refuser. Ses maux de dos ne lui permettraient plus une activité sur le terrain. Son nom fut également évoqué comme team-manager. Un autre nom a été avancé : celui de Patrick Asselman, l'ancien adjoint de Johan Boskamp à Dender, et ancien coéquipier de Demol au Standard. " Vous avancez n'importe quel nom. Moi, je n'ai reçu aucune nouvelle ", se bornait à dire Demol. Mais les pistes carolos (dont Didier Beugnies) n'avaient pas été écartées. Frank Defays ne correspond par contre pas au profil. " Un T2 doit être un vrai T2. Quelqu'un qui a suivi des cours d'entraîneur ", explique le directeur commercial, Mehdi Bayat. Sur le plan des transferts, rien n'avance. Bertrand Laquait et Defays que l'on disait partant et pensionné du Sporting... vont bien reprendre avec le groupe. Mais cela ne modifie en rien la donne. L'un, toujours sous contrat, est à la recherche d'un nouvel employeur. L'autre a un contrat jusqu'au 30 juin. Defays profite donc de la reprise pour maintenir sa condition. Au rayon des arrivées, les noms sont connus. Grégory Christ est de retour de prêt. Grégory Grisez arrive de D3 et Sandro Cordaro de Mons. Ce transfert, annoncé de longue date, a dû être réglé par une commission de conciliation, hier. Reste l'épineux dossier des supporters. Malgré une tentative de rapprochement menée par le fan-coaching, les dirigeants ont décidé de ne plus reconnaître l'Amicale des supporters, créée en 1964. Une scission est intervenue au sein même de celle-ci, certains créant une nouvelle association, Les Zèbres Unis, plus favorables à la direction. Le Sporting a déjà annoncé qu'elle ne reconnaissait que cette association et que pour bénéficier des avantages (réduction sur les abonnements...), les clubs de supporters devaient adhérer aux Zèbres Unis. Un tiers des clubs de supporters a déjà fait le pas. Quant aux deux autres, ils comptent bien faire entendre leur voix discordante. " J'avais rencontré tous les groupes ", dit Mehdi Bayat. " Ils avaient des problèmes entre eux et je leur ai dit de les régler. C'est sûr que Les Zèbres Unis ont un projet qui correspond plus à ma vision des choses... " par stéphane vande velde