"Sentez ça ! Ouvrez vos narines. Je veux que vous humiez l'odeur des bières et des hamburgers. Ça pue le foot ici. Et cet arôme-là, un jour, il vous manquera. Comme les petits frétillements que vous avez là dans les jambes. Profitez de tout ça les gars. Ce soir, c'est votre soir ! "
...