Pour l'heure, nul, en Allemagne, ne semble en mesure de freiner la marche du Bayern. Le club bavarois est en route vers un nouveau titre. On se demande plutôt qui sera deuxième.
...

Pour l'heure, nul, en Allemagne, ne semble en mesure de freiner la marche du Bayern. Le club bavarois est en route vers un nouveau titre. On se demande plutôt qui sera deuxième. Le leader n'est pourtant pas tout à fait heureux : ses adversaires ont une approche beaucoup trop violente, selon le manager Uli Hoeness. Pendant et après sa victoire aisée 3-0 face à Hanovre 96, il a fulminé : " Les équipes qui ne sont plus à même de nous neutraliser sportivement tentent de remédier à leurs carences par un jeu excessivement violent. Nos supporters mais aussi les Allemands dans leur ensemble veulent savourer un bon football, soigné, que certains clubs démolissent à coup de fautes ". Cette critique a marqué les esprits. Hoeness n'est plus parvenu à contenir sa rage. Il s'en est même pris à Diecker Hecking, l'entraîneur de Hanovre, dont les joueurs n'y sont pas allés avec le dos de la cuillère. Franck Ribéry, le chef d'orchestre de l'équipe, était la première cible, le Français étant actuellement dans une forme telle que rien ne peut l'arrêter. " Il est constamment taclé. Après chaque match, il ne peut s'entraîner plusieurs jours, tant son corps est meurtri ", a expliqué Hoeness à la presse allemande. " On met sciemment la santé d'un joueur en danger. Nous ne pouvons et ne voulons le tolérer. C'est de la folie pure ! Si cela continue, nos joueurs vont être touchés aux ligaments croisés. Alors, adieu au bon football ! Nous n'aurons plus cinq mais 15 blessés. C'est le ballon qu'il faut jouer, pas les tibias de son adversaire direct. Cela ne peut vraiment plus continuer : il faut agir ". Ottmar Hitzfeld constate : " J'ai décelé cette tendance pendant la Coupe de la Ligue. Contre Hanovre 96, j'ai répertorié 24 fautes violentes, qui n'offraient pas la moindre chance de jouer le ballon. Cela va s'aggraver. Je me fais du souci pour Franck. Plusieurs fautes méchantes ne sont pas sanctionnées d'un avertissement ". Ribéry lui-même reste serein : " Je ne modifierai pas mon style de jeu ". OLIVER KAHN a disputé contre le HSV son 535e match de Bundesliga, un nouveau record. Jusqu'au week-end dernier, le gardien était à égalité avec Eike Immel. Il possède déjà trois autres records : le plus grand nombre de victoires (296), le plus de matches sans encaisser de but (188) et sept titres nationaux. LUKAS PODOLSKI (22 ans, Bayern), absent quatre mois suite à une opération au genou, et Valérien Ismaël, victime d'une doublé fracture tibia - péroné en août 2006, ont effectué leur retour dans un match amical contre les Grasshoppers Zurich. GRAFITE (28 ans), un international brésilien, a quitté Le Mans pour le VfL Wolfsburg, qui a déboursé huit millions d'euros. L'avant a signé pour trois saisons. ADIDAS a prolongé son contrat de sponsoring avec le DFB jusqu'en 2018. La marque verse 20 millions par saison et même 25 à partir de 2014. Les clubs, qui perçoivent une partie de la somme, sont déçus car l'offre de Nike était deux fois supérieure à celle d'Adidas. CHRISTOPH DAUM est suspendu pour deux matches et écope d'une amende de 10.000 euros. Le coach de Cologne s'est exprimé trop vivement à l'encontre de l'arbitrage après un revers dans le derby contre Alemannia Aachen (0-1). Daum maintient que les arbitres désavantagent sciemment et systématiquement son équipe. LEVERKUSEN a enrôlé l'avant russe Dmitry Bulykin (27 ans), en fin de contrat au Dynamo Moscou. CHRISTIAN SCHULZ (24 ans) quitte le Werder Brême. Il clôt un chapitre de douze ans. Hanovre 96 a versé un million et demi pour le médian offensif, qui a reçu un contrat de quatre ans. FRÉDÉRIC VANHEULE