Comment avez-vous pris cette réaffectation ?

C'est une décision rédactionnelle basée sur des réductions budgétaires. Je ne peux rien y faire. C'est frustrant après m'être occupé du sport sur Bel RTL pendant 19 ans. J'ai entendu beaucoup de critiques, mais si je n'adhérais plus au projet, je ne serais plus là. C'est un peu bizarre, car le sport est une matière comme l'économie ou la politique et il procure de la joie, de la peine,... Mais bon, on ne sait pas de quoi l'avenir sera fait. Et on continue à traiter les informations sportives sur antenne.

Vous avez reçu beaucoup de témoignages après votre dernière chronique matinale...

Certains ont dit qu'ils n'écouteraient plus Bel RTL. Mais je n'ai pas envie qu'on critique RTL. C'est une entreprise privée soumise à des impératifs économiques. J'ai toujours confiance en mon employeur, même si j'aurais préféré que la situation soit différente.

Quelles sont vos fonctions, désormais ?

Je suis redevenu journaliste généraliste. Dernièrement, j'ai traité des sujets sur la pénurie de professeurs, les employés qui vont en vélo au boulot, le gardiennage des CPAS, etc. Je dois trouver mes repères alors qu'en sport, j'avais les contacts, je connaissais les personnes,... L'avantage, c'est l'horaire. Pendant des années, j'ai dû me lever à 3h30 du matin, puis à 4h45. Maintenant, je travaille de 10 h à 18 h ou de 15 h à 23 h, même si c'est très théorique : en journalisme, on sait quand on arrive à la rédaction, mais vu l'actualité, on ne sait pas quand on la quittera. Je peux me coucher et me lever plus tard. Et je continue de commenter la Champions League en télé.

Je n'ai pas envie qu'on critique RTL pour cette décision. " Vincent Legraive

RTL est obligé de diffuser Bruges et Genk, ce qui signifie que d'autres affiches ne seront pas visibles, et il y a le risque que les résultats ne soient pas positifs....

Le tirage a réservé de beaux duels avec le Real Madrid, le PSG, Naples et Liverpool. Le plus contraignant, c'est l'horaire : 5 des 12 matches sont diffusés à 18h55. Et on ne peut pas programmer plus d'un match par soirée. Il faudra attendre 23 h pour les résumés. Ce sera compliqué pour les deux premières places. Bruges devrait gagner ses trois rencontres à domicile et aller battre Galatasaray chez lui en espérant que le PSG et le Real perdent des plumes. Mais la 3e place est possible pour nos deux représentants. Vu la présence de nombreux Belges (Lukaku à l'Inter, Witsel et Hazard à Dortmund,...), je sens que ce sera une belle saison.

Comment avez-vous pris cette réaffectation ? C'est une décision rédactionnelle basée sur des réductions budgétaires. Je ne peux rien y faire. C'est frustrant après m'être occupé du sport sur Bel RTL pendant 19 ans. J'ai entendu beaucoup de critiques, mais si je n'adhérais plus au projet, je ne serais plus là. C'est un peu bizarre, car le sport est une matière comme l'économie ou la politique et il procure de la joie, de la peine,... Mais bon, on ne sait pas de quoi l'avenir sera fait. Et on continue à traiter les informations sportives sur antenne. Vous avez reçu beaucoup de témoignages après votre dernière chronique matinale... Certains ont dit qu'ils n'écouteraient plus Bel RTL. Mais je n'ai pas envie qu'on critique RTL. C'est une entreprise privée soumise à des impératifs économiques. J'ai toujours confiance en mon employeur, même si j'aurais préféré que la situation soit différente. Quelles sont vos fonctions, désormais ? Je suis redevenu journaliste généraliste. Dernièrement, j'ai traité des sujets sur la pénurie de professeurs, les employés qui vont en vélo au boulot, le gardiennage des CPAS, etc. Je dois trouver mes repères alors qu'en sport, j'avais les contacts, je connaissais les personnes,... L'avantage, c'est l'horaire. Pendant des années, j'ai dû me lever à 3h30 du matin, puis à 4h45. Maintenant, je travaille de 10 h à 18 h ou de 15 h à 23 h, même si c'est très théorique : en journalisme, on sait quand on arrive à la rédaction, mais vu l'actualité, on ne sait pas quand on la quittera. Je peux me coucher et me lever plus tard. Et je continue de commenter la Champions League en télé. RTL est obligé de diffuser Bruges et Genk, ce qui signifie que d'autres affiches ne seront pas visibles, et il y a le risque que les résultats ne soient pas positifs.... Le tirage a réservé de beaux duels avec le Real Madrid, le PSG, Naples et Liverpool. Le plus contraignant, c'est l'horaire : 5 des 12 matches sont diffusés à 18h55. Et on ne peut pas programmer plus d'un match par soirée. Il faudra attendre 23 h pour les résumés. Ce sera compliqué pour les deux premières places. Bruges devrait gagner ses trois rencontres à domicile et aller battre Galatasaray chez lui en espérant que le PSG et le Real perdent des plumes. Mais la 3e place est possible pour nos deux représentants. Vu la présence de nombreux Belges (Lukaku à l'Inter, Witsel et Hazard à Dortmund,...), je sens que ce sera une belle saison.