VINCENT KOMPANY PHYSIQUE

Vincent Kompany (1m91) possède un gabarit digne d'un athlète de haut niveau. Sa musculature, aussi bien des membres inférieurs que supérieurs, est véritablement sculpturale. Sa vitesse de course, sur 30-40 mètres ou en explosivité, est tout à fait remarquable. Sa force en duel fait de lui un des joueurs les plus forts dans les gestes défensifs purs. Dans les confrontations en un contre un, les attaquants adverses viennent se fracasser contre un roc !

TECHNIQUE

Il fait partie de la crème des défenseurs de la planète foot d'un point de vue technique. Tous ses gestes sont réalisés avec une aisance et une élégance incroyables. Quant à ses contrôles, ils sont toujours effectués dans le sens du jeu. Il parvient en outre à éliminer son adversaire direct d'une simple touche de balle suivie d'une accélération. Et que dire de sa conduite de balle ? Tout simplement phénoménale.

RÔLE SUR LE TERRAIN

Les deux postes de défenseur central lui conviennent à merveille. Il peut aussi évoluer comme demi défensif axial mais ses différents coaches, en club ou en sélection, l'utilisent en défense tant son statut de patron y est incontournable. De derrière, il est capable de distribuer en alternant jeu court/jeu long en s'appuyant sur une superbe vision panoramique. Si, ballon aux pieds, il s'intègre rarement dans l'échelon supérieur, il met par contre beaucoup de rythme dans ses transmissions.

FRAPPE DE BALLE ET JEU DE TÊTE

Le Player of the Year s'appuie sur une technique de frappe hors du commun. Le pied droit est bien sûr son point fort, mais il est capable de distiller des passes d'une précision chirurgicale du gauche. Avec une telle frappe, il devrait mettre plus souvent le nez à la fenêtre à 25 m. Le jeu de tête est excellent que ce soit au niveau défensif ou en finition avec des qualités de détente, de timing et de puissance réellement impressionnantes. Son coup de tête sur corner contre Man U a placé son club sur la voie royale du titre.

EFFICACITÉ, VÉCU ET PERSPECTIVES

Avec moins de 20 buts en plus de 350 matches, l'ex-Anderlechtois pourrait être plus dangereux d'autant qu'il monte sur les phases arrêtées. Toutefois, à tous les autres endroits du terrain, son efficacité est remarquable. Depuis son départ de Belgique, il a dû patienter cinq ans avant de remporter un trophée (Cup 2011) mais il n'a pas nécessairement besoin d'un nouveau défi : il fait partie du top de la Premier League et d'un club promis à de nombreux trophées. Il ne lui manque qu'un grand tournoi avec les Diables.

JOHN TERRY PHYSIQUE

John Terry (1m87) est un défenseur aux caractéristiques physiques britanniques. Il est très agressif dans les duels et son manque de vivacité sur les premiers mètres est compensé par un placement judicieux et un engagement total. Dans les retours sur 30-40 mètres, il démontre une grande force de caractère pour revenir sur des attaquants plus véloces en mettant tout son poids dans son tackling, un des meilleurs au monde.

TECHNIQUE

Le joueur de Chelsea ne fait pas partie des défenseurs les plus doués sur le plan technique. Il masque très bien ce déficit par une recherche constante d'efficacité. Il se contente de chercher l'appui court pour un milieu de terrain et ses transmissions longues, malgré la qualité de sa frappe, ne sont pas d'une précision diabolique. Ses contrôles, ses amorties et ses dribbles s'appuient davantage sur son expérience que sur ses qualités intrinsèques. Mais tous les gestes basiques sont très bien maîtrisés.

RÔLE SUR LE TERRAIN

Il est LE pion incontournable de la défense des Blues. Il fait figure de meneur au sein d'une des défenses les plus imperméables d'Europe depuis plusieurs années. Lui demander de jouer à un autre poste relève de l'utopie car c'est quelqu'un qui a besoin d'avoir le jeu devant lui. Il participe peu aux actions offensives et, quand il se retrouve en position de frapper à distance, c'est plutôt sur un ballon repoussé par la défense adverse que sur une action construite.

FRAPPE DE BALLE ET JEU DE TÊTE

Le capitaine de Chelsea possède une frappe très lourde du pied droit. Sur coup franc à 30 mètres, il est capable d'envoyer de véritables missiles surtout quand un partenaire lui décale le ballon pour lui ouvrir le mur. Aux abords des 16 mètres, il laisse l'initiative aux vrais spécialistes des frappes enroulées. Son jeu de tête est très complet et il règne en maître dans les grands rectangles. Il s'engage sans retenue dans les duels aériens.

EFFICACITÉ, VÉCU ET PERSPECTIVES

Il a inscrit plus de 50 buts au top niveau, ratio plus qu'appréciable pour un joueur plutôt limité techniquement. Son mental et son engagement physique l'aident à atteindre un rendement constant. Avec son club, il est devenu triple champion d'Angleterre et quadruple vainqueur de la Cup et il vient d'atteindre la consécration avec la Ligue des Champions. Avec l'équipe nationale, il reste sur sa faim et l'EURO qui s'annonce ne sera pas facile. A bientôt 32 ans, il doit prouver qu'il peut encore durer quelques saisons avec son club.

Vincent Kompany (1m91) possède un gabarit digne d'un athlète de haut niveau. Sa musculature, aussi bien des membres inférieurs que supérieurs, est véritablement sculpturale. Sa vitesse de course, sur 30-40 mètres ou en explosivité, est tout à fait remarquable. Sa force en duel fait de lui un des joueurs les plus forts dans les gestes défensifs purs. Dans les confrontations en un contre un, les attaquants adverses viennent se fracasser contre un roc ! Il fait partie de la crème des défenseurs de la planète foot d'un point de vue technique. Tous ses gestes sont réalisés avec une aisance et une élégance incroyables. Quant à ses contrôles, ils sont toujours effectués dans le sens du jeu. Il parvient en outre à éliminer son adversaire direct d'une simple touche de balle suivie d'une accélération. Et que dire de sa conduite de balle ? Tout simplement phénoménale. Les deux postes de défenseur central lui conviennent à merveille. Il peut aussi évoluer comme demi défensif axial mais ses différents coaches, en club ou en sélection, l'utilisent en défense tant son statut de patron y est incontournable. De derrière, il est capable de distribuer en alternant jeu court/jeu long en s'appuyant sur une superbe vision panoramique. Si, ballon aux pieds, il s'intègre rarement dans l'échelon supérieur, il met par contre beaucoup de rythme dans ses transmissions. Le Player of the Year s'appuie sur une technique de frappe hors du commun. Le pied droit est bien sûr son point fort, mais il est capable de distiller des passes d'une précision chirurgicale du gauche. Avec une telle frappe, il devrait mettre plus souvent le nez à la fenêtre à 25 m. Le jeu de tête est excellent que ce soit au niveau défensif ou en finition avec des qualités de détente, de timing et de puissance réellement impressionnantes. Son coup de tête sur corner contre Man U a placé son club sur la voie royale du titre. Avec moins de 20 buts en plus de 350 matches, l'ex-Anderlechtois pourrait être plus dangereux d'autant qu'il monte sur les phases arrêtées. Toutefois, à tous les autres endroits du terrain, son efficacité est remarquable. Depuis son départ de Belgique, il a dû patienter cinq ans avant de remporter un trophée (Cup 2011) mais il n'a pas nécessairement besoin d'un nouveau défi : il fait partie du top de la Premier League et d'un club promis à de nombreux trophées. Il ne lui manque qu'un grand tournoi avec les Diables. John Terry (1m87) est un défenseur aux caractéristiques physiques britanniques. Il est très agressif dans les duels et son manque de vivacité sur les premiers mètres est compensé par un placement judicieux et un engagement total. Dans les retours sur 30-40 mètres, il démontre une grande force de caractère pour revenir sur des attaquants plus véloces en mettant tout son poids dans son tackling, un des meilleurs au monde. Le joueur de Chelsea ne fait pas partie des défenseurs les plus doués sur le plan technique. Il masque très bien ce déficit par une recherche constante d'efficacité. Il se contente de chercher l'appui court pour un milieu de terrain et ses transmissions longues, malgré la qualité de sa frappe, ne sont pas d'une précision diabolique. Ses contrôles, ses amorties et ses dribbles s'appuient davantage sur son expérience que sur ses qualités intrinsèques. Mais tous les gestes basiques sont très bien maîtrisés. Il est LE pion incontournable de la défense des Blues. Il fait figure de meneur au sein d'une des défenses les plus imperméables d'Europe depuis plusieurs années. Lui demander de jouer à un autre poste relève de l'utopie car c'est quelqu'un qui a besoin d'avoir le jeu devant lui. Il participe peu aux actions offensives et, quand il se retrouve en position de frapper à distance, c'est plutôt sur un ballon repoussé par la défense adverse que sur une action construite. Le capitaine de Chelsea possède une frappe très lourde du pied droit. Sur coup franc à 30 mètres, il est capable d'envoyer de véritables missiles surtout quand un partenaire lui décale le ballon pour lui ouvrir le mur. Aux abords des 16 mètres, il laisse l'initiative aux vrais spécialistes des frappes enroulées. Son jeu de tête est très complet et il règne en maître dans les grands rectangles. Il s'engage sans retenue dans les duels aériens. Il a inscrit plus de 50 buts au top niveau, ratio plus qu'appréciable pour un joueur plutôt limité techniquement. Son mental et son engagement physique l'aident à atteindre un rendement constant. Avec son club, il est devenu triple champion d'Angleterre et quadruple vainqueur de la Cup et il vient d'atteindre la consécration avec la Ligue des Champions. Avec l'équipe nationale, il reste sur sa faim et l'EURO qui s'annonce ne sera pas facile. A bientôt 32 ans, il doit prouver qu'il peut encore durer quelques saisons avec son club.