"Techniquement, Bruges doit s'attendre à une excellente opposition. ", prétend l'agent de joueurs Didier Frenay, qui y a joué. " L'Austria est au moins aussi fort, dans ce domaine, que Bruges ou Anderlecht. Le beau jeu est même sa marque de fabrique ".
...

"Techniquement, Bruges doit s'attendre à une excellente opposition. ", prétend l'agent de joueurs Didier Frenay, qui y a joué. " L'Austria est au moins aussi fort, dans ce domaine, que Bruges ou Anderlecht. Le beau jeu est même sa marque de fabrique ". L'histoire se souvient de la grandeur de ce club dans les années 30 et d'une finale de la Coupe des Coupes perdue en 1978 à Paris face à Anderlecht : 4-0, deux buts de Robby Rensenbrink et deux autres de Gilbert Van Binst. L'Austria était alors emmené par des magnifiques manieurs de cuirs de légende, dont le fameux Herbert Prohaska. Quelques joueurs autrichiens firent la pluie et le beau temps en Belgique : Bobby Bohmer (Charleroi), Eddy Krieger (Bruges), AlfredRiedl (Antwerp, Standard, Saint-Trond), Karl Kodat (Antwerp), Richard Niederbacher (Waregem), Gerhard Mair (Anderlecht), Friedrich Koncilia (Anderlecht), etc. Inutile de dire que les joueurs de Lars Sondergaard, un entraîneur danois, ne penseront pas à tous ces héros du passé en recevant Bruges au stade Ernst Happel (l'enceinte de l'équipe nationale car le Horr Stadium de l'Austria est trop petit pour les affiches européennes), le plus célèbre des coaches autrichiens qui du temps de son vivant £uvra entre autres à... Bruges et au Standard. Les grandes lignes tactiques sont fixées par le manager sportif, Gunter Kronsteiner, qui travaille à l'anglaise à la tête de son club. Cette équipe joue le plus souvent en 4-4-2. Les filets sont défendus par Joe Didulica, ancien gardien de l'Ajax Amsterdam et du Germinal Beerschot. Au sein de la défense, deux joueurs retiendront l'attention des supporters belges : Rabiu Afolabiet Didier Dheedene. L'ancien arrière central du Standard s'est bien redéfini en Autriche. A sa gauche, Dheedene éprouve plus de problèmes que la saison passée mais son métier est utile. Il sera libre de contrat en fin de saison. La ligne médiane est complémentaire. Jocelyn Blanchard, ancien de Lens et de la Juventus, a du métier à revendre. Libor Sionko parcourt beaucoup de terrain. Markus Kiesenebner y occupe une place importante. Le plus connu de ce secteur est Stepan Vachousek prêté par Marseille. Tosin Dosumnu (ex-Westerlo) n'a pas encore trouvé ses marques. " Ce n'est qu'une question de temps ", affirme Frenay. " Il était arrivé en Autriche alors que la compétition avait pris son envol deux mois plus tôt. Il atteindra son rythme de croisière durant le deuxième tour du championnat d'Autriche. Avant cela, l'Austria se farcira un stage de six semaines en Espagne. A sa place, juste derrière l'attaquant de pointe, le Norvégien Sigurd Rushfeldt, il subit la concurrence d' Ivica Vastic, international autrichien. Ils peuvent très bien jouer de concert mais j'en vois plus un des deux dans rôle de soutien de Rusfeldt. Tout dépendra du scénario. Vastic est plus fort quand il faut contrôler le jeu. Dosumnu, quant à lui, exploite mieux la profondeur ". L'Autriche a deux clubs en Coupe de l'UEFA : Graz AK (Poule F) et l'Austria Vienne (Poule C). Le football autrichien a misé depuis quelques années sur une D1 à dix clubs. " C'est une formule qui plaît à tout le monde ", affirme Didier Frenay. " Il y a plus de monde qu'avant dans les stades. Les équipes se rencontrent deux fois lors du premier tour. Puis, après l'interruption hivernale, le deuxième tour propose le même programme. Finalement, tous les clubs se rencontrent quatre fois. La saison passée, c'est Graz AK qui avait émergé. Avec le Rapid et l'Austria Vienne, il figure à nouveau parmi les principaux candidats à la lutte pour le titre ". Pierre Bilic