Coach - Pellegrino Matarazzo (USA), 28/11/1977

- En 2017, il est nommé entraîneurs des U17 à Hoffenheim. Véritable tournant dans sa carrière, car il y rencontre Julian Nagelsmann qui officie à la tête de l'équipe première. Ce dernier le nommera adjoint.
...

- En 2017, il est nommé entraîneurs des U17 à Hoffenheim. Véritable tournant dans sa carrière, car il y rencontre Julian Nagelsmann qui officie à la tête de l'équipe première. Ce dernier le nommera adjoint. - En 2019, il arrive au secours d'une équipe de Stuttgart à la rue en championnat. Six mois plus tard, il fait remonter le club en Bundesliga. - Diplômé en mathématiques de la Columbia University, il a choisi cette école pour suivre un cursus universitaire tout en étant sportif de haut niveau. IN Naouirou Ahamada (Juventus, Ita), Ömer Beyaz (Fenerbahçe, Tur), Wataru Endo (Jubilo Iwata, Jpn), Chris Führich (Paderborn), Konstantinos Mavropanos (Arsenal, Eng), Florian Müller (Mainz), Nikolas Nartey (Sandhausen). OUT Antonis Aidonis (Dynamo Dresde), Maxime Awoudja (WSG Tirol, Aut), Gonzalo Castro (libre), Nicolás González (Fiorentina, Ita), Jens Grahl (Eintracht Francfort), Marcin Kaminski (Schalke 04), Gregor Kobel (Borussia Dortmund), Pablo Maffeo (RCD Mallorca, Esp). Longtemps suspendue aux buts d'un Marko Arnautovic dont les sautes d'humeur sont pourtant plus fréquentes que les triplés, l'Autriche s'est peut-être enfin trouvée un nouveau Bomber, buteur en huitième de finale du dernier EURO contre l'Italie. Acquis par Stuttgart lors de l'été 2019 contre un peu moins de deux millions d'euros déposés sur le compte de l'Admira Wacker, Sasa Kalajdzic ne passe pas longtemps inaperçu. Il faut dire que du haut de son double mètre, le Viennois d'origine serbe est du genre à malmener les défenseurs adverses grâce à sa puissance hors du commun. Retardée par une rupture des ligaments croisés pour sa première saison en Allemagne, l'éclosion du géant autrichien démarre véritablement au coup d'envoi de l'exercice 2020-2021 de la Bundesliga. Au menu, six passes décisives mais surtout seize buts, dont huit inscrits de la tête. Dans les cinq grands championnats européens, seul le Portugais André Silva (neuf buts du front) fait alors mieux que lui. Un prince des nuages venu du pays des sommets enneigés.