"Anderlecht est avant tout un club bruxellois et veut le rester. Si nous devons un jour faire le choix entre néerlandophones et francophones, nous prendrons l'option la plus intéressante ", disait Herman Van Holsbeeck il y a sept ans. Aujourd'hui, ces paroles prophétiques sont plus que jamais d'actualité. Sans vraiment s'en rendre compte, Anderlecht est devenu flamand. Depuis le début du siècle, cela se remarque fortement au sein des supporters, du personnel et des organes décisionnels importants du club. Mais aujourd'hui, cela se voit aussi dans le vestiaire : les neufs Belges du noyau ont tous grandi en Flandre : de Passendale à Essen en passant par Dilbeek, les joueurs ont brouté du gazon flamand quand ils étaient petits.
...