Depuis que le G5 (Anderlecht, Club Brugeois, Genk, Standard et Gand) a claqué la porte de la dernière réunion de la Ligue Pro, celle-ci est subitement d'accord de fonder une nouvelle association de clubs professionnels. A la fin du mois, Michel Verschueren abandonnera son poste de manager d'Anderlecht. Il affirme ne plus être impliqué quotidiennement dans la gestion de celui-ci. Il pourrait donc bien devenir le porte-parole de cette nouvelle association. ...

Depuis que le G5 (Anderlecht, Club Brugeois, Genk, Standard et Gand) a claqué la porte de la dernière réunion de la Ligue Pro, celle-ci est subitement d'accord de fonder une nouvelle association de clubs professionnels. A la fin du mois, Michel Verschueren abandonnera son poste de manager d'Anderlecht. Il affirme ne plus être impliqué quotidiennement dans la gestion de celui-ci. Il pourrait donc bien devenir le porte-parole de cette nouvelle association. " Verschueren connaît le football belge sous toutes ses coutures et a des entrées à tous les échelons politiques ", dit un de ses partisans. " Si Jean-Marie Philips, l'actuel président de la Ligue Pro, téléphone à un ministre, il obtiendra peut-être l'adjoint du deuxième chef de cabinet. Verschueren a une influence réelle. Si, avant, il était surtout un représentant d'Anderlecht, il est devenu plus neutre, ce qui le rend plus acceptable. Il est prêt à assumer ce rôle et il est assez malin pour comprendre que c'est impossible s'il conserve la casquette d'Anderlecht ". " Théoriquement, c'est peut-être exact ", réagit Verschueren. " Mais je dois toutefois veiller à ne pas me placer dans une position diamétralement opposée aux intérêts d'Anderlecht. Il en va de la Ligue Pro comme de l'Union Européenne : on y trouve beaucoup de gens de bonne volonté mais chacun défend avant tout ses propres intérêts, protectionnistes. Quant à la Ligue Pro, concrètement : nous sommes en train de maintenir ensemble quelque chose d'impossible ". Il était convenu que Verschueren et les présidents du G5 û Roger Vanden Stock, Michel D'Hooghe, Jos Vaessen, Ivan De Witte et Luciano D'Onofrio (pas le président mais le patron du Standard, dit-on) û se réuniraient après les matches européens d'Anderlecht et de Bruges contre le Bayern et l'Ajax. Ensemble, ils devraient fonder une nouvelle ligue, qu'ils n'élargiraient que par étapes. " Cette fois à notre invitation, car nous voulons choisir ceux qui nous rejoindrons ". Le fait qu'il soit impossible de négocier les droits TV sans les grands clubs rend le G5 sûr de son affaire. Michel Verschueren, le plus ancien membre de la Ligue Pro (1973) après Eddy Wauters, attend maintenant les coups de téléphone des présidents du G5. Samedi à midi : " Hier, Antoine Vanhove m'a téléphoné de Genève et D'Hooghe m'appelle tous les deux jours. Nous allons certainement prendre rendez-vous dans les prochains jours ". (J. Hauspie) J. Hauspie