Samedi dernier, le Bayern a fêté, avec une journée d'avance, son 22e titre. Auteur de trois buts face au VfL Bochum (3-1), Thomas Müller (20 ans) a précipité la fin du duel du Bayern avec Schalke 04. Le club de Felix Magath peut revenir à égalité de points avec le Bayern s'il gagne et que celui-ci perd samedi prochain. Mais en cas d'égalité aux points, les Bavarois l'emporteront puisque la différence de but actuelle leur est très largement favorable (+17 par rapport à Schalke).
...

Samedi dernier, le Bayern a fêté, avec une journée d'avance, son 22e titre. Auteur de trois buts face au VfL Bochum (3-1), Thomas Müller (20 ans) a précipité la fin du duel du Bayern avec Schalke 04. Le club de Felix Magath peut revenir à égalité de points avec le Bayern s'il gagne et que celui-ci perd samedi prochain. Mais en cas d'égalité aux points, les Bavarois l'emporteront puisque la différence de but actuelle leur est très largement favorable (+17 par rapport à Schalke). Quelques jours plus tôt, les joueurs de Louis van Gaal avaient infligé un revers 0-3 à Lyon, se qualifiant ainsi pour la finale de la Ligue des Champions. C'est la première finale du Bayern depuis sa victoire en 2001 et il peut rêver du triplé puisque, le 15 mai à 20 heures, il affronte le Werder Brême en finale de la Coupe à Berlin. Franck Ribéry et Arjen Robben sont certainement les plus beaux joyaux de l'équipe mais il ne faudrait pas oublier le développement de Müller ni d' Ivica Olic (30 ans). Cet international croate, en fin de contrat au HSV, n'est pas un achat de van Gaal. L'attaquant a dû batailler face aux coûteux avants, comme Mario Gomez, Miroslav Klose et Luca Toni, sans bénéficier du statut plus favorable de Thomas Müller, garçon du terroir. Quoi qu'il en soit, en 28 matches de Bundesliga, Olic en est à dix buts et six assists. Le Croate déborde d'énergie, il poursuit chaque ballon, lutte, se bat. Il se jette dans les duels comme si sa vie en dépendait et £uvre toujours en fonction de l'équipe. Il ne s'est jamais comporté en star et a conquis l'admiration générale. Aves ses trois buts contre Lyon, Olic a pris sa revanche sur la saison passée. Le HSV affrontait le Werder Brême en demi-finales de la Coupe UEFA et malgré ses deux buts, Hambourg avait été éliminé. Maintenant, s'il marque un but en finale, Olic sera le meilleur buteur de la Ligue des Champions, à égalité avec Lionel Messi. Un beau défi... CHRISTOPH METZELDER (29 ans), le défenseur central excédentaire du Real, jouera à Schalke 04 la saison prochaine. International à 47 reprises, il a signé pour trois saisons, en espérant retrouver les grâces du sélectionneur. Détail piquant : le club de supporters de l'arrière, qui a joué au Borussia Dortmund de 2000 à 2007 a été dissous à cause de cette traîtrise. L'international slovaque Erik Jendrisek (23 ans), un attaquant de Kaiserslautern, obtient un contrat de même durée. HERTHA BSC retourne en 2e Bundesliga après treize ans parmi l'élite. La saison passée, le club de la capitale était quatrième et il a pris part à l'Europa League cette année. Le SC Fribourg a assuré son maintien. HEIKO HERRLICH (38 ans) a été renvoyé par le VfL Bochum après 185 jours et 52 heures avant le match contre le Bayern. L'ancien international Dariusz Wosz (40 ans), entraîneur des Juniors A et ancien joueur, a dirigé l'équipe, exceptionnellement. BRUNO LABBADIA a payé cash la défaite 5-1à Hoffenheim. L'ancien international ; entraîneur du HSV depuis le 1er juillet 2009, a perdu son bras de fer contre le gardien Frank Rost, sans oublier ses problèmes avec Van Nistelrooy et Zé Roberto. RicardoMoniz, l'entraîneur néerlandais, assume la transition. Depuis l'engagement de Bernd Hoffmann (47 ans) le 1er février 2003, le club hanséatique a dépensé 128,5 millions en transferts, il a usé six entraîneurs et n'a rien gagné. On annonce l'arrivée de Steve McClaren (FC Twente). Marcell Jansen, victime d'une déchirure des ligaments de la cheville fin mars, a repris la course. L'international (30 caps) espère être du Mondial. LE VFB STUTTGART a prolongé de trois ans le contrat de Cacau (29 ans). FRÉDÉRIC VANHEULE